Le remplacement des fenêtres ne fait plus du tout partie des travaux éligibles au Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) depuis le 1er juillet 2018. Les professionnels de la filière avancent les résultats d’une étude présentée le 16 octobre dernier pour pousser la réintégration des fenêtres au sein du CITE 2019. Explications.  

 

Fenêtre double vitrage : des travaux d’économie d’énergie confirmés

En novembre 2017, les ministres de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires annonçaient la publication d’un rapport précisant l’efficacité de chaque travaux de rénovation énergétique. Cette étude est parue près d’un an après son annonce : le 16 octobre 2018. Menée conjointement par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (Ademe) et par le Centre scientifique et technique du bâtiment, elle présente des conclusions dégagées à partir de 7 000 simulations thermiques.

L’un des points d’étude a porté sur la consommation énergétique avant et après la rénovation de parois vitrées. Les résultats sont en faveur de ces travaux pour améliorer la consommation énergétique d’un logement. Les simulations ont permis de présenter les chiffres suivants : remplacer 1 m² de simple vitrage par un vitrage performant a le même bénéfice en termes d’économie que d’isoler 1 m² des combles ou des murs. C’est en s’appuyant sur ce résultat que la filière fenêtre de la FFB a demandé le 25 octobre la réintégration du remplacement des fenêtres au CITE 2019.

 

CITE et fenêtres : ce que suggère la FFB et les réactions du CSCEE

Pour accompagner la réintégration des fenêtres dans le CITE, les professionnels de la filière suggèrent un taux applicable de 15 % et un montant de l’aide financière plafonnée à 100 € TTC par fenêtre remplacée.

Le Conseil Supérieur de la Construction et de l’Efficacité Énergétique (CSCEE) a pour sa part réagi via un communiqué de presse. Il souligne que les travaux scientifiques réalisés dans le cadre de l’étude mentionnée précédemment « éclairent certains débats techniques et notamment que le changement d’un simple vitrage n’a pas une performance négligeable ».*  Le CSCEE fait également part de son regret quant à la présentation tardive de l’étude, « au moment même où le plan de financement 2019 est discuté ».

 

Le saviez-vous ?
Le CITE fait partie des différentes aides financières mises en place pour encourager les particuliers à réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. Parmi les autres aides existantes pour les travaux énergétiques, il y a la prime énergie ou la TVA à taux réduits (Source : http://www.cohesion-territoires.gouv.fr/IMG/pdf/20181016_cscee_cite.pdf).

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème

Sur le même thème