Face au défi climatique, les énergies renouvelables pour alimenter son système de chauffage constituent une alternative de plus en plus attrayante aux yeux des Français. Des installations comme les pompes à chaleur, le chauffe-eau solaire ou encore le poêle à granulés de bois peuvent fonctionner en complément d’une chaudière traditionnelle ou en parfaite autonomie. Mais que mettre en œuvre au niveau d’une copropriété ?

Energies renouvelables

Il est aujourd’hui essentiel de réduire la consommation d’énergie nécessaire pour chauffer un bâtiment. A l’échelle d’une copropriété, cela passe en premier lieu par une meilleure isolation thermique du bâtiment puis, éventuellement, par le remplacement du système de chauffage commun pour des installations offrant un meilleur rendement ou recourant à des sources d’énergie renouvelable.

Quels travaux de rénovation énergétique réaliser en copropriété, pour profiter d’une énergie renouvelable ?

Des installations partagées fonctionnant à l’énergie renouvelable

Une des possibilités est de parvenir à convaincre les membres de copropriété d’investir dans une installation permettant de produire de la chaleur à partir d’une énergie renouvelable.

Le chauffe-eau solaire en copropriété

On peut par exemple envisager de chauffer l’eau sanitaire, ou du moins une partie, à partir de l’énergie solaire. Pour cela, il faudra mettre en place des capteurs solaires thermiques collectifs sur le toit de la copropriété. Une telle solution permet de considérablement réduire les coûts liés à l’énergie nécessaire pour chauffer l’eau.

Il faudra cependant envisager un chauffe-eau solaire bien dimensionné, dépendant du nombre d’habitants vivant dans l’immeuble.

Préférer une chaudière à granulés de bois

Une autre possibilité réside dans le remplacement de la chaudière par une installation fonctionnant avec des granulés de bois. S’il est issu de forêts gérées durablement, le bois est une énergie renouvelable abordable et offrant un bon rendement. C’est d’ailleurs la première énergie renouvelable utilisée en France.

Opter pour la pompe à chaleur

Il est aussi possible d’envisager l’installation d’une pompe à chaleur, notamment une pompe à chaleur géothermique, qui pourra produire de la chaleur tout au long de l’année en allant puiser des calories présentes dans le sol.

Se connecter à un réseau de chaleur

Dans certains cas, il est aussi possible de connecter une copropriété à des réseaux de chaleur s'approvisionnant en combustibles d'origine renouvelable.

Installer une installation renouvelable au niveau individuel

Il n’est cependant pas toujours évident de convaincre l’ensemble des propriétaires de la copropriété d’investir dans une nouvelle installation commune. Individuellement, chacun peut cependant envisager de mettre en œuvre des systèmes plus légers, permettant de profiter d’un apport en énergie renouvelable. On peut penser à une pompe à chaleur performante ou encore à un chauffe-eau thermodynamique. De tels systèmes pourront couvrir une partie plus ou moins importante de vos besoins en chauffage et eau chaude.

Chauffe-eau solaire individuel ou poêle à granulés

Si vous habitez au dernier étage de votre immeuble, il est aussi possible d’envisager l’installation d’un chauffe-eau solaire individuel sur le toit. Pour mettre en place de tels équipements, cependant, il sera généralement nécessaire d’obtenir une autorisation du syndicat de copropriétaire.

Chacun peut même envisager l’installation d’un poêle à granulés de bois. Il faut cependant pouvoir installer des conduits pour évacuer les fumées et garantir l’apport en air nécessaire à la combustion. Il faut aussi disposer d’un lieu de stockage des granulés. La rentabilité d’une telle démarche doit cependant être bien évaluée au regard des charges partagées.

Accédez aux aides à la rénovation énergétique en copropriété

Il existe des aides à la rénovation énergétique pour l’installation de système de chauffage fonctionnant à l’énergie renouvelable. Ces aides financières sont accessibles via l’offre Mon Energie Tout Compris. Un conseiller vous aidera à bien évaluer vos besoins et à définir la solution qui répondra le mieux à votre situation.

Cela vaut certainement la peine d’évaluer un tel projet au niveau du syndicat de copropriétaire et d’envisager ensemble la meilleure manière de faire des économies d’énergie tout en faisant du bien à la planète.

Sur le même thème

Sur le même thème