Le futur énergétique semble s’orienter de plus en plus vers les énergies renouvelables. Les projets divers et variés se développent aux quatre coins de monde. Zoom sur les 5 projets insolites qui révolutionneront peut-être l’avenir de la planète.

Projets insolites pour produire des énergies renouvelables

Projet Kivuwatt Biogas ou comment produire de l’électricité grâce à un lac ?

Le lac Kivu au Rwanda est célèbre pour sa concentration de méthane. Pendant longtemps, il était même jugé dangereux. Depuis mai 2016, dans le cadre du projet Kivuwatt Biogas, une pompe extrait ce méthane pour produire de l’électricité renouvelable dans une centrale électrique. Il s’agit même de la première centrale de ce type au monde. La puissance de la centrale est de 25 MW mais elle devrait atteindre 100 MW, permettant ainsi au pays de voir sa capacité énergétique multipliée par deux. En plus de produire de l’électricité, ce projet permet d’éviter une éventuelle catastrophe naturelle et humaine. En effet, la concentration en gaz du lac est telle que s’il n’était pas extrait, il pourrait faire remonter à la surface une quantité importante de CO2, mettant en péril la vie de millions de Rwandais.

Malta : le projet énergie renouvelable de Google X

Avec son projet orienté énergies renouvelables encore théorique, Malta, le laboratoire de recherche Google X, espère stocker l’électricité renouvelable pour ensuite la redistribuer sur le réseau en cas de pic de consommation. Avec l’aide de deux réservoirs remplis de sel et deux réservoirs remplis d’antigel, l’électricité renouvelable excédentaire serait changée en air chaud ou froid puis stockée dans ces réservoirs.

> À lire aussi : Sel et antigel : la solution de Google X pour le stockage des énergies renouvelables

Transformer l’électricité en gaz naturel, c’est possible

Jupiter 1000 est un projet développé dans le sud de la France à Fos-sur-Mer. Le concept est d’utiliser le surplus d’électricité renouvelable et de le transformer en gaz. Cette transformation évite ainsi de gaspiller l’électricité renouvelable qui est convertie en hydrogène grâce à des électrolyseurs et au processus de méthanation. L’électricité changée en gaz est ensuite injectée dans le réseau de transport de gaz.

Des îles artificielles pour alimenter l’Europe en électricité renouvelable

En mer du Nord, plusieurs îles artificielles seraient en voie de construction par deux opérateurs électriques européens (Energinet et TenneT). Elles ont même déjà un nom : Power Link Islands. Grâce à 7 000 éoliennes et panneaux solaires placés sur ces îles, les opérateurs électriques estiment une production d’énergie renouvelablede 100 %. Cette énergie serait ensuite acheminée vers les Pays-Bas, la Belgique, l’Allemagne, le Danemark et le Royaume-Uni. À terme, ce projet fou permettrait de réduire les coûts de raccordement et d’instaurer une réelle coopération européenne dans la transition énergétique.

Produire des énergies renouvelables grâce à de la peinture

Si la peinture thermorégulante existe déjà, des chercheurs australiens sont en train de développer une peinture solaire permettant de changer la lumière du soleil et l’humidité de l’air en hydrogène afin d’alimenter des piles à combustibles ou un moteur à combustion. Cette peinture devrait être sur le marché d’ici les 5 prochaines années et la bonne nouvelle est qu’elle ne devrait pas être très chère.

> À lire aussi : Innovation : des peintures qui régulent la température du logement

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème

Sur le même thème