En 2019, les CEE (Certificats d’économie d’énergie) sont toujours proposés aux particuliers souhaitant bénéficier d’une aide à la rénovation énergétique. Quelles sont les conditions à réunir pour obtenir cette aide financière ? Quels travaux permettent d’en bénéficier en 2019 ? Le point sur ce dispositif.

 

Aide à la rénovation énergétique : le CEE prolongé jusqu’en 2020

Créés en 2006, les CEE répondent au besoin de réaliser des économies d’énergie, imposés aux vendeurs d’énergie par les pouvoirs publics. Dans les faits, les distributeurs doivent faire la promotion de l’efficacité énergétique auprès des consommateurs, et les inciter à consommer une énergie plus propre, et de façon plus responsable. Cette promotion passe en partie par la proposition d’aide à la rénovation énergétique : ce sont les Certificats d’économie d’énergie, aussi appelés primes énergie.

 

Les CEE sont délivrés lors de la réalisation de certains travaux visant à réaliser des économies d’énergie. Les objectifs liés à ce dispositif sont révisés périodiquement, à la fin de périodes prédéfinies :

  • période 1 : de 2006 à 2010 ;
  • période 2 : de 2011 à 2014 ;
  • période 3 : de 2015 à 2017 ;
  • période 4 : de 2018 à 2020.

Sur cette dernière période, les vendeurs d’énergie doivent atteindre un objectif de 1 600 TWh cumac (terawatt/ heure d’énergie finale économisée, cumulée et actualisée sur la durée de vie du produit). Concrètement, ce sont environ 2 milliards d’euros d’aides à la rénovation énergétique qui seront distribuées sous forme de CEE de 2018 à 2020. En 2019, le CEE se poursuit donc dans les mêmes conditions qu’en 2018 pour atteindre cet objectif.

CEE 2019 : les conditions d’obtention

Les conditions pour obtenir un CEE en 2019 restent les mêmes qu’en 2018. Pour rappel, les certificats ou prime énergie sont délivrés pour aider à la réalisation de plusieurs types de travaux :

  • isolation (combles, toitures, cloisons, sol, plafond) par l’intérieur et/ou l’extérieur ;
  • remplacement de portes, vitrages et/ou fenêtres ;
  • chauffage, régulation de température, ventilation et climatisation ;
  • production d’eau chaude sanitaire.

L’énergie tout compris vous accompagne en finançant une partie de vos projets, via la prime énergie Total. Pour en faire la demande, rendez-vous sur notre simulateur :

 

Je calcule le montant de ma prime énergie

 

Rappel : La demande de votre prime énergie doit impérativement être effectuée avant tout engagement de travaux (signature du devis, versement d’un acompte.

Vous recevrez alors un email d’offre reprenant le détail de votre demande, accompagné d’une attestation sur l’honneur.

Une fois vos travaux réalisés, votre dossier doit être retourné avec :

  • une copie du devis signé et daté et les caractéristiques détaillées des interventions à financer.
  • une copie de la facture signée par l’artisan précisant le coût du matériel et de la main-d’œuvre ;
  • l’attestation sur l’honneur reçue par mail, signée par l’installateur et vous-même ;
  • un justificatif de revenus si vous êtes éligible à une prime bonifiée (le montant est évalué à la hausse selon vos revenus).

 

L’énergie tout compris vous verse une prime énergie directement en euros, pour réaliser vos travaux de rénovation énergétique. Réalisez une simulation en ligne et en quelques clics, et obtenez un devis dans les plus brefs délais.

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème

Sur le même thème