Le bois est une énergie de chauffage performante et respectueuse de l’environnement. Un poêle à bois, souvent utilisé comme chauffage d’appoint, permet en outre de réduire sa consommation d’énergie, à condition qu’il fonctionne de manière optimale. Si des fumées se dégagent du foyer lorsque vous en ouvrez la porte, il faut réagir sans attendre.

Poêle à bois

Vous constatez une fumée abondante stagnant au cœur du foyer de votre poêle bois ? De la fumée s’en échappe lorsque vous en ouvrez la porte ? Cela indique le plus souvent un mauvais fonctionnement de votre installation.

 

Pourquoi la fumée stagne-t-elle au niveau du foyer ?

Si, au moment où vous ouvrez la porte de votre poêle au bois, les fumées s’en échappent à l’intérieur de votre habitation, c’est qu’elles ne parviennent plus à être évacuées par le conduit de la cheminée. Cette situation, au-delà de l’inconfort générée, peut engendrer des dégradations à intérieur de l’habitation et nuire à votre santé.

Au-delà, c’est la combustion elle-même et les performances du poêle qui peuvent être affectées.

Les causes du problème peuvent cependant être multiples.

 

Le tirage de la cheminée n’est pas suffisant

Pour garantir le bon fonctionnement de votre poêle au bois, le tirage est un élément essentiel. Le tirage permet l’évacuation des fumées chaudes par le conduit prévu à cet effet. Ces fumées peuvent alors être plus facilement remplacées par un air renouvelé, essentiel pour alimenter une bonne combustion du bois et la production de chaleur.

Le conduit d’évacuation est obstrué

Il est possible qu’un oiseau ait jeté son dévolu sur votre cheminée pour y installer son nid. Certains conduits peuvent aussi être obstrués par l’accumulation de suie au fil des années. Ces obstacles peuvent nuire à la bonne évacuation des fumées.

Les dimensions du conduit ne sont pas adaptées au poêle

Lors de l’installation d’un poêle à bois, il est important de vérifier que la puissance de celui-ci soit bien alignée avec la capacité du conduit d’évacuation. Une cheminée trop importante aura tendance à évacuer trop rapidement les fumées issues de la combustion et la chaleur qu’elles contiennent. Il en découle des performances moins bonnes qu’attendues. Si le conduit est trop petit, au contraire, les fumées vont stagner et se disperser dans la maison chaque fois que vous ouvrez la porte du poêle.

D’autres éléments peuvent entrainer un dégagement inhabituel de fumées au départ du foyer : des conditions climatiques spécifiques, un faîtage trop bas par rapport au toit, la présence de coudes ou d’angles dans le conduit, qui peuvent ralentir l’évacuation des fumées.

 

Installer son poêle à bois dans les règles de l’art

Pour éviter ces problèmes, il est recommandé de bien se faire conseiller au moment du choix et de l’installation de votre poêle à bois. Faites appel à un professionnel. Si celui-ci peut faire valoir le label RGE dans la qualification requise, il vous permettra d’accéder aux aides à la rénovation énergétique accessibles pour l’installation d’un poêle à bois.

 

Comment adapter son installation ?

Il existe aussi de nombreux systèmes et solutions permettant de corriger les imperfections d’une installation existante : l’installation d’une prise d’air, le ramonage du conduit, le tubage du conduit si celui-ci est trop large, l’installation d’un aspirateur de fumée…

Avant d’envisager ces diverses solutions, il est important de bien identifier la cause du problème, en faisant appel, encore une fois, à des professionnels qualifiés.

Sur le même thème

Sur le même thème