De par leur aspect et leur rendement, les cheminées à foyer fermé et les inserts sont très ressemblants. Pourtant, ces deux systèmes de chauffage présentent des caractéristiques différentes. L’énergie tout compris vous dit tout sur le fonctionnement, le rendement et le prix d’installation de ces modèles de cheminée pour vous aider à faire le bon choix.

Commandez des pellets

Cheminée à foyer fermé et insert : comment ça fonctionne ?

Le principe de fonctionnement d’une cheminée à foyer fermé et d’un insert est le même : il s’agit d’un corps de chauffe en fonte ou en acier qui fonctionne à la fois sur le principe de la convection (mouvement vertical de l’air) et sur le rayonnement de la vitre ou la porte dont il est doté. Ces modèles de cheminées sont équipés d’une double paroi, qui permet de faire circuler l’air ambiant. Une fois à l’intérieur, l’air est réchauffé et renvoyé dans la pièce. Ainsi, la chaleur se diffuse uniquement par convection naturelle, ce qui offre un rendement bien meilleur que celui des cheminées à foyer ouvert.

 

Cheminée à foyer fermé et insert : les différences

À l’instar d’une cheminée à insert, la cheminée à foyer fermé offre un rendement de 70 à 85 %, soit 7 fois plus qu’une cheminée à foyer ouvert. En revanche, si l’aspect et le rendement de ces deux systèmes de chauffage sont identiques, leur conception et installation divergent complètement.

L’insert, comme son nom l’indique, est prévu pour s’encastrer dans une cheminée existante alors qu’il est impossible de concevoir une cheminée à foyer fermé à partir d’une cheminée à foyer ouvert. Si vous disposez déjà d’une cheminée traditionnelle, il est donc conseillé d’opter pour un insert, d’autant que son installation est beaucoup moins chère que celle d’une cheminée à foyer fermé. En effet, il faut compter 3 000 € de matériel en moyenne pour une cheminée à foyer fermé, contre environ 1 800 € pour un insert. Pour ce qui est de la pose, là encore, l’insert s’avère plus intéressant si vous possédez d’ores et déjà un conduit de fumée : 1 500 € contre 500 € en moyenne.

Pour certaines cheminées, vous pouvez bénéficier du CITE, le Crédit d’impôt pour la transition énergétique, à la condition de faire installer votre appareil par un professionnel certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement).

 

Le saviez-vous ?

Grâce à L’énergie tout compris, vous pouvez savoir, en seulement quelques clics, quelle est la solution de chauffage la plus adaptée à votre logement.

 

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème