À la fin de l’année 2018, le gouvernement français partageait sa volonté de mettre un terme à l’utilisation du fioul comme énergie de chauffage d’ici dix ans. Qu’en pensent les Français ? Sont-ils prêts à changer ?

Fin du fioul dans 10 ans

C’était en novembre 2018. Le Premier ministre français, Édouard Philippe, prenait la parole dans les médias en promettant de supprimer toutes les chaudières individuelles au fioul en dix ans. Le défi est ambitieux et, pour atteindre cet objectif, le gouvernement a mis en place des aides au remplacement des vieilles chaudières au fioul par des installations de nouvelle génération s’appuyant principalement sur des sources d’énergie renouvelable.

Mais qu’en pensent les ménages français ? Sont-ils prêts à changer d’énergie de chauffage ?

Un utilisateur sur deux envisage de changer d’énergie

Cette question, Fioulmarket l’aborde dans l’étude sur les rapports qu’entretiennent les Français au fioul qu’elle vient de mener en collaboration avec OpinionWay.

Au cœur des résultats, il apparait que près de deux tiers des utilisateurs (63%) d’un chauffage au fioul sont conscients de la volonté du gouvernement de supprimer leur énergie de chauffage en une dizaine d’années.

Cependant, seul 1 utilisateur sur 2 envisage de changer d’énergie de chauffage dans les délais annoncés. Ils sont 19% à vouloir changer d’ici un à deux ans, 29% d’ici 3 à 10 ans, 14% à plus long terme. 38% n’envisagent pas d’abandonner le fioul.

71% des utilisateurs jugent tout simplement que l’annonce du gouvernement n’est pas réalisable.

Il est intéressant de noter que le fioul, au regard des résultats de l’étude, est globalement considéré comme une énergie de chauffage efficace, certes, mais aussi onéreuse et vieillissante. 79% des utilisateurs craignent de voir le prix du fioul augmenter dans les deux prochaines années.

Qu’est-ce qui pousse les utilisateurs à changer ?

Il reste que 62% des utilisateurs font part de leur intention, à terme, de changer de mode de chauffage. C’est principalement la possibilité de faire baisser les factures d’énergie et la volonté d’utiliser une énergie moins polluante qui motivent le changement.

Et c’est principalement la pompe à chaleur qui devrait remplacer la chaudière au fioul. En effet, 41% des utilisateurs qui entendent changer d’énergie pensent opter pour cette solution. 12% opteraient pour une chaudière à bois, 9% pour une chaudière au gaz, 4% pour des convecteurs électriques, 4% pour une chaudière de type biofioul… 26% déclarent ne pas savoir par quoi remplacer leur chaudière au fioul.

Quels sont les principaux freins au changement ?

D’autre part, qu’est-ce qui freine les utilisateurs qui ne souhaitent pas changer d’énergie de chauffage ?

D’abord, 42% se déclarent satisfaits de leur système de chauffage actuel. 38% déclarent ne pas avoir les moyens financiers pour changer d’énergie de chauffage. Enfin, 37% sont freinés par le coût des installations.

C’est donc principalement des raisons financières qui incitent les utilisateurs à continuer à se chauffer au fioul.

Des aides pour remplacer votre vieille chaudière au fioul

Aujourd’hui, il existe un ensemble d’aides financières, pouvant s’élever jusqu’à 5.500 euros, pour soutenir le remplacement de votre ancienne chaudière au fioul ou au charbon par une nouvelle installation s’appuyant essentiellement sur des énergies renouvelables. Toutes ces aides sont directement accessibles à travers notre simulateur.

Nous vous aidons à définir votre projet, en vous proposant un conseil de qualité, et avec l’appui de notre nouveau simulateur d’aides à la rénovation énergétique.

Sur le même thème

Sur le même thème