La chaudière à condensation, au gaz ou au fioul, a le vent en poupe au sein des ménages souhaitant réduire leur facture énergétique à l’aide de travaux de rénovation énergétique. Fonctionnement, entretien, prix et aides financières : découvrez toutes les caractéristiques de cet équipement de chauffage ultra-performant. Tout ce qu’il faut savoir sur cet équipement de chauffage ultra-performant.

Demander un devis gratuit

Caractéristiques de la chaudière à condensation

Les principales caractéristiques à connaître concernant la chaudière à condensation

Rendement optimal, économies d’énergie et d’argent : la chaudière à condensation possède bien des avantages. 
 
  • Fonctionnement d’une chaudière à condensation
 
Alimentée au fioul ou au gaz, la chaudière à condensation utilise la chaleur contenue dans les fumées de combustion, pour préchauffer l’eau de retour du circuit de chauffage. Ce fonctionnement innovant assure un meilleur rendement tout en réduisant notamment les émissions de gaz à effet de serre. A noter que les nouveaux modèles de chaudières à condensation sont peu bruyants : en fonction de l’appareil choisi, la puissance sonore varie entre 38 et 49 décibels, ce qui équivaut au bruit d’un lave-vaisselle récent.
 
  • Entretien d’une chaudière à condensation
 
Comme les autres chaudières, les chaudières à condensation doivent être entretenues une fois par an par un chauffagiste.
 
  • Prix d’une chaudière à condensation
 
Le prix d’une chaudière à condensation varie entre 3 000 € et 7 000 € selon les modèles et le type d’énergie utilisé (gaz ou fioul). Certaines aides financières permettent de réduire son prix.  
 

Comment bien choisir sa chaudière à condensation ?

Avant de remplacer votre ancienne chaudière par un modèle à condensation, n’oubliez pas de faire le point sur vos besoins. Ils vous guideront dans le choix de la puissance de l’appareil à privilégier pour chauffer efficacement votre habitation.

Parmi les éléments à prendre en compte pour choisir une chaudière à condensation figurent notamment :

  • La surface à chauffer ;
  • Le niveau de température souhaité dans l’habitation ;
  • L’espace dont vous disposez. Par exemple, une chaudière à condensation de type mural s’adapte mieux aux petits espaces, tandis que la chaudière au sol trouvera sa place dans des pièces spacieuses. À noter que dans la majorité des cas, la nouvelle chaudière est installée sur l’emplacement de l’ancienne afin de limiter les travaux à effectuer et leur coût.
  • La réalisation d’autres travaux énergétiques. Si vous souhaitez réaliser d’autres travaux, concernant par exemple l’isolation, n’oubliez pas de les prendre en considération. Une maison dont l’isolation a été renforcée nécessitera par exemple un appareil à la puissance modérée.  

N’hésitez pas à demander conseil à un professionnel pour le choix et l’installation de votre chaudière à condensation gaz ou fioul.

 

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème