Réaliser des travaux de rénovation énergétique, c’est faire plus d’économies et profiter d’un plus grand confort au quotidien. L’énergie tout compris fait le point pour vous sur les aides fiscales disponibles en 2017 pour financer une partie de ces travaux.

Calculez vos économies d’énergie

Du CITE à l’éco-PTZ, toutes les aides fiscales proposées

Différentes aides sont disponibles pour soutenir les ménages qui souhaitent effectuer des travaux de rénovation énergétique.

Le CITE

Grâce au CITE, crédit d’impôt pour la transition énergétique, il est possible de déduire de son impôt sur le revenu 30 % des dépenses de travaux éligibles. Pour bénéficier de ce crédit d’impôt, les travaux doivent être effectués dans la résidence principale du demandeur et le logement doit être construit depuis plus de 2 ans. Les travaux de rénovation énergétique éligibles concernent notamment la production d’eau chaude et de chauffage ainsi que l’isolation des parois. Les équipements mixtes solaires servant à la fois à la production d’énergie thermique et électrique sont également éligibles au CITE.

Bon à savoir : Le crédit d’impôt est plafonné à 8 000 € pour une personne seule et 16 000 € pour un couple (avec une majoration de 400 € par personne à charge). Si le montant du crédit d’impôt est supérieur à l’impôt dû ou si le ménage n’est pas imposable, l’excédent est remboursé.

L’éco-PTZ

Le principe de l’éco-PTZ repose sur un prêt à taux d’intérêt nul. Ce prêt s’adresse à tous, sans condition de ressources, et est disponible jusqu’au 31 décembre 2018. Pour pouvoir accéder à ce prêt, les ménages sont tenus de réaliser soit un bouquet de travaux éligibles, soit des travaux permettant d’atteindre une certaine performance énergétique. La durée de remboursement du prêt est de 10 à 15 ans en fonction du type de travaux.

L’exonération de la taxe foncière 

Dans certains cas, les collectivités locales offrent aux propriétaires réalisant des travaux de rénovation énergétique une exonération totale ou partielle de la taxe foncière. Cette exonération concerne uniquement les bâtiments achevés avant le 1er janvier 1989 situés dans les communes qui proposent ce dispositif. 

Quel cumul pour les aides pour les travaux de rénovation énergétique ?

Les différentes aides fiscales sont cumulables entre elles et peuvent également parfois être cumulées avec les aides d’autre nature telles que les aides de l’Anah. Ainsi, depuis le 1er mars 2016, il est possible de cumuler le CITE et l’éco-PTZ sans condition de ressources.

Bon à savoir : depuis le 1er janvier 2016, l’éco-PTZ peut être proposé par les banques avant de recevoir les formulaires et les devis des entreprises.

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème