La prime énergie est une aide utile permettant de limiter le coût de ses travaux de rénovation énergétiques. Comment est déterminé le montant de cette prime ? Ce qu’il faut retenir.

prime-energetique

Qu'est-ce que la prime énergie ?

En France, les fournisseurs d’énergie sont tenus d’instaurer des programmes d’économies d’énergie et de les promouvoir auprès de leurs clients. La prime énergie fait partie de l’éventail de dispositifs déployés par les fournisseurs d’énergie pour les inciter à effectuer des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. Elle se présente sous la forme d’un chèque ou d’un virement bancaire sur le compte du commanditaire des travaux.

La prime énergie peut servir à financer différents types de travaux énergétiques et notamment :

  • Les travaux d’isolation ;
  • L’installation d’équipements de chauffage ;
  • L’installation d’équipements de productions d’énergie à partir d’énergies renouvelables.

Connaître le montant d’une prime énergie

De nombreux sites en ligne proposent des primes énergies aux particuliers souhaitant effectuer des travaux de rénovation énergétique au sein de leur logement. Pour connaître le montant de la prime énergie dont vous êtes susceptible de bénéficier, il convient d’utiliser les simulateurs en ligne qui vous sont proposés, comme sur le site l’Énergie tout compris par exemple.

L’estimation du montant de la prime est faite à l’aide des informations que vous communiquez concernant les caractéristiques de votre habitation et les travaux souhaités :  

  • Le type de logement ;
  • La superficie ;
  • L’énergie de chauffage utilisée ;
  • Le ou les types de travaux énergétiques prévus ;
  • Le nombre de personnes composant le ménage ;
  • Le revenu fiscal de référence du ménage.

Lorsque vous remplissez les informations demandées par le comparateur, essayez autant que possible de faire preuve de précision. Cela vous permettra d’obtenir une estimation relativement fiable. À noter que le montant de la prime énergie varie selon les types de travaux concernés. 

 

Le saviez-vous ?

Vous pouvez compléter la prime énergie avec d’autres aides aux travaux. L’éco-prêt à taux zéro pour mieux amortir le coût de ses travaux, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) de 30 % à valoir sur les dépenses de travaux, les aides de l’Anah, mais aussi la TVA à taux réduit sont autant de dispositifs à connaître. Renseignez-vous afin de savoir si vous pouvez en bénéficier ou non.

 

Pour aller plus loin :

Qu’est-ce qu’un certificat d’économie d’énergie ?

Certificats d’économies d’énergie (CEE) : le point sur la troisième période

Précarité énergétique : une nouvelle prime économies d’énergie pour financer vos travaux

Sur le même thème

Sur le même thème