Avant de vous lancer dans des travaux d’économies d’énergie, pensez à bien vous renseigner ! Plusieurs aides sont en effet à votre disposition, à commencer par la prime énergie. Versée directement par les fournisseurs énergétiques sur votre compte en banque ou sous forme de bons d’achat, elle vous permet de réaliser de belles économies tout en améliorant votre logement.

Prime énergie 2020

Total, comme beaucoup d’autres fournisseurs de carburants, d’électricité ou de gaz, propose de financer une partie de vos travaux d’amélioration énergétique. Cette aide directe prend la forme d’une prime énergie. Tous les ménages peuvent en bénéficier, sans condition de ressources. L’aide octroyée est toutefois plafonnée en fonction de vos revenus.

Ce système existe depuis 2005 et l’instauration des Certificats d’Économie d’Énergie (CEE ou C2E). En échange de ces certificats délivrés par l’État, les grands fournisseurs énergétiques ont l’obligation d’accompagner les propriétaires et les locataires dans une démarche d’économie d’énergie.

Quels sont les travaux éligibles pour profiter de la prime énergie ?

La première condition à respecter pour bénéficier de la prime énergie est de s’assurer que les travaux à réaliser sont bien repris dans la liste des travaux éligibles. Pour chaque type de travaux, des critères de performance doivent aussi être respectés pour donner droit à des certificats d’économie d’énergie.

Pour recevoir la prime, il faut effectuer des travaux d’isolation (toiture, combles, murs, etc.), installer des équipements de chauffage performants (chaudière, poêle, pompe à chaleur, etc.) ou des équipements de production d’énergie renouvelable. Dernier critère, votre logement doit au moins avoir deux ans.

Pour bénéficier de la prime énergie, faites appel à un professionnel

Depuis le 1er juillet 2015, l’obtention d’aides liées aux certificats d’économies d’énergie est conditionnée à la réalisation des travaux par un professionnel RGE pour les opérations pour lesquelles cette qualification existe. Avant d’accepter le devis, vérifiez bien que le professionnel est qualifié RGE lorsque cette qualification est requise.

Pour des travaux de qualité, nous vous invitons à faire appel à un installateur de notre réseau.

Information importante également : la demande de prime énergie doit être déposée avant la signature de devis.

Un coup de pouce supplémentaire pour les ménages à faible revenu

Selon leurs ressources, les ménages peuvent bénéficier de primes exceptionnelles pour les aider à financer l’isolation du toit et/ou des planchers bas ainsi que le remplacement :

  • d’une chaudière au charbon, au fioul ou au gaz (autres qu’à condensation) par un équipement utilisant des énergies renouvelables ou par une chaudière au gaz à très haute performance énergétique, d’efficacité supérieure ou égale à 92 % ;
  • d’un équipement de chauffage au charbon par un appareil de chauffage au bois possédant le label Flamme verte (7) ou des performances équivalentes ;
  • d’anciens convecteurs électriques par des radiateurs électriques performants ;
  • dans les bâtiments collectifs, d’un conduit d’évacuation des produits de combustion incompatible avec des chaudières individuelles au gaz à condensation.

Cette aide est accordée dans le cadre du dispositif des aides CEE jusqu’au 31 décembre 2020.

Cumulez la prime énergie avec d’autres aides disponibles

D’autres aides existent pour vous permettre de financer vos travaux d’économies d’énergie. Certaines d’entre elles peuvent être cumulées. En 2020, la nouvelle aide MaPrimeRenov’ est notamment cumulable avec la prime énergie.

C’est également le cas pour l’éco prêt à taux zéro (éco-PTZ), la TVA à taux réduit, ainsi que le chèque énergie réservé aux foyers modestes et très modestes.

Pour vous aider au mieux dans vos démarches, le simulateur de prime et le diagnostic énergétique sont à votre disposition sur notre site.

Sur le même thème

Sur le même thème