La mise en place du chèque énergie fait partie des mesures phares du plan climat. Il est destiné à aider environ 4 millions de foyers aux revenus bas à mieux faire face à leurs dépenses énergétiques. Fous sur les caractéristiques de cette aide vouée à remplacer les tarifs sociaux de l’énergie et les modalités d’accès associées.

Le chèque énergie, mesure phare du plan climat

Chèque énergie : montant, éligibilité, modalités d’utilisation

À combien s’élève le chèque énergie ?

Le montant du chèque énergie varie de 48 à 227 euros (soit en moyenne 150 euros), selon les revenus des ménages concernés.

Ce montant est destiné à être revalorisé dès 2019.

Les conditions d’éligibilité

Le chèque énergie est accordé en fonction des ressources et de la situation familiale. Seuls les foyers aux revenus modestes sont éligibles. Le plafond de ressources annuelles a été fixé à :

  • 7 500 euros pour une personne seule ;
  • 16 000 euros pour un couple.

Les ménages éligibles à cette aide sont identifiés automatiquement notamment via les déclarations effectuées auprès des services fiscaux. Aucune démarche de leur part n’est nécessaire et le chèque leur sera adressé automatiquement.

Comment utiliser le chèque énergie ?

Le chèque énergie ne peut servir que pour une seule dépense énergétique.

Il doit être envoyé au fournisseur d’énergie ou peut être remis au fournisseur pour régler l’achat de combustible tel que du fioul, du GPL ou du bois.

Le chèque énergie peut également être utilisé en ligne pour payer une facture d’électricité ou de gaz. Pour ce faire, il est nécessaire de se munir du numéro de chèque et des références du contrat du fournisseur d’énergie.

 

Bon à savoir

À partir de 2018, les bénéficiaires auront la possibilité de simplifier le paiement de leurs factures énergétique. Ils pourront en effet pré-affecter leur chèque. Un choix qui pourra être modifié les années suivante en cas de changement d’avis.

 

 

Période de validité

Le chèque énergie est attribué chaque année, pour la période d’avril à mars de l’année suivante.

Des aides annexes

L’éligibilité au chèque énergie donne accès à d’autres aides, à savoir :

  • L’exonération des frais de mise en service d’un contrat en cas de déménagement ;
  • Maintien de la fourniture d’électricité en cas de défaut de paiement durant la période hivernale ;
  • Réduction des frais liés à une intervention en cas d’impayés ;
  • Exonération des frais liés à un rejet de paiement.

Déploiement du chèque énergie en France

Le chèque énergie a pour l’heure été testé dans quatre départements français à savoir l’Ardèche, l’Aveyron, les Côtes d'Armor et le Pas-de-Calais.

Il sera déployé sur l’ensemble du territoire dès 2018.

 

> À lire aussi : Qu'est-ce que le plan climat : les premières mesures de Nicolas Hulot

 

Le saviez-vous ?

Le gouvernement a mis en place un site officiel dédié au chèque énergie : https://www.chequeenergie.gouv.fr.

 

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème

Sur le même thème