Un coup de pouce financier pour que les foyers les plus modestes puissent remplacer leur chaudière par une installation moins énergivore : c’est l’une des mesures phares du plan climat, annoncé en septembre dernier par le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot. En quoi consiste cette aide ? Qui est concerné ? Quel est son montant ? Le point complet avec L’énergie tout compris.

Aide pour changer de chaudière.

En quoi consiste cette mesure du plan climat ?

« C’est un instrument majeur ». Au moment de présenter l’une des quatre premières mesures du plan climat, Nicolas Hulot se veut enthousiaste. L’instrument en question se présente sous la forme d’une aide financière pour changer sa chaudière.

Objectif : encourager les foyers les plus modestes - principaux concernés - à franchir le pas et à remplacer leurs installations polluantes pour se tourner vers les énergies renouvelables comme une chaudière bois ou biomasse, une pompe à chaleur air/eau ou une chaudière gaz.

Fin juin 2016, près de 3 millions de logements en maisons individuelles et plus de 600 000 logements collectifs étaient chauffés au fioul. Avec cette aide financière, le ministre de la Transition écologique et solidaire espère ainsi voir ces chiffres baisser. La mesure du plan climat 2017 pourrait, tous les ans, concerner 25 000 ménages, pour un coût de 60 millions d’euros.

> À lire aussi : Plan climat mesure 1 : la prime à la casse étendue pour 2018

Quelle sera l’aide allouée aux foyers modestes ? 

Cette aide pour changer sa chaudière fioul variera en fonction de deux éléments majeurs : l’énergie consommée par la nouvelle installation – le gaz donnera droit à une aide plus faible que le bois, par exemple – et les conditions de ressources du ménage, fixées selon le barème de l’Agence nationale de l’habitat (Anah).

Selon les critères, l’aide du gouvernement pourra atteindre jusqu’à 3 000 euros :

Changement d'une chaudière fioul pour : prime pour un ménage très modeste (presque 1 français sur 4) Prime pour un ménage modeste (presque 1 français sur 2)
une chaudière boi ou biomasse performante 3000€ 2000€
une chaudière gaz performante 450€ Environ 200€

> À lire aussi : Plan climat mesure 3 : les chèques énergie

Quelles sont les aides existantes actuellement ?

L’aide financière liée au plan climat et apportée en 2018 correspond à un renforcement du dispositif actuel, les Certificats d'économies d'énergie (CEE). Ce coup de pouce pour changer sa chaudière, offert aux foyers modestes et très modestes, arrive en complément du crédit d’impôt pour la transition énergétique.

En 2017, les primes variaient entre 800 euros pour le remplacement d’une chaudière fioul par une à gaz et 1 300 euros pour une chaudière bois ou biomasse.

Une aide qui permet - et permettra encore dans les années à venir – aux ménages concernés de réaliser des économies d’énergie conséquentes.

 

> À lire aussi : Plan climat mesure 4 : le crédit d'impôt transformé en prime

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème

Sur le même thème