En six mois, l’Agence nationale de l’habitat a enregistré moins de 50.000 demandes pour recevoir Ma Prime Rénov’. L’agence, qui espérait traiter 200.000 dossiers en 2020, a elle aussi été victime de la crise sanitaire. Elle a pourtant décidé de maintenir son objectif.

aide anah

Ma Prime Rénov’ est apparue dans le paysage des aides gouvernementales pour la rénovation énergétique le 1er janvier 2020. Cette prime, destinée aux revenus les plus modestes, est vouée à s’étendre à d’autres catégories de revenus et, à terme, remplacer le crédit d’impôt.

Ma Prime Rénov’ avait été mise sur pied pour rendre l’aide beaucoup plus attirante, en permettant notamment aux ménages de toucher le monde de la prime plus rapidement, plutôt que de devoir attendre plusieurs mois après la réalisation des travaux.

Ma Prime Rénov’ et la crise sanitaire

Dans le contexte de début d’année que l’on connaît, cette nouvelle aide a naturellement connu des débuts mitigés. Une tendance confirmée par l’Agence nationale de l’habitat dans un communiqué du 18 juin. L’Anah, qui espérait enregistrer 200.000 demandes pour l’année, n’a en effet reçu à ce jour que 47.775 dossiers. Confinement oblige, l’instruction des dossiers n’a en effet démarré qu’en avril. Et les premières aides viennent tout juste d’être versées pour les travaux terminés. « Soit un rythme nettement inférieur à ce qui était prévu », confirme l’agence, qui nuance toutefois l’impact de la crise sanitaire sur ces chiffres. « Malgré la crise, l’Anah constate un dynamisme continu sur l’ensemble de ses programmes. Nous avons par ailleurs réussi à maintenir près de 70% d’activité en moyenne dans l’instruction et le traitement des dossiers. »

Une aide trop complexe ?

Certains observateurs ont pointé du doigt la grande complexité de ce dispositif. Le montant de l’aide dépend en effet de nombreux facteurs comme la nature des travaux, le coût et le montant des revenus du ménage qui la demande. Ce frein a été pointé par la commission des Finances de l’Assemblée nationale dans un rapport en mai dernier.

Malgré ces chiffres inférieurs aux attentes, l’Anah a confirmé son objectif d’atteindre les 200.000 demandes d’ici la fin de l’année, estimant que les travaux de rénovation énergétique vont s’accélérer lorsque la crise sera définitivement sous contrôle.

Les travaux de rénovation donnant accès à Ma Prime Rénov’

Pour rappel, Ma Prime Rénov’ a été créée pour permettre aux ménages disposant de ressources modestes d’obtenir une aide financière dans le cadre d’une rénovation énergétique. Cette prime intervient notamment dans le cadre de  :

  • L’installation d’une chaudière gaz à très haute performance énergétique ;
  • L’installation d’un chauffe-eau thermodynamique ;
  • L’installation d’une Pompe à chaleur air/eau ;
  • L’installation d’un Poêle à bûches et cuisinière à bûches ;
  • L’installation d’un Poêle à granulés et cuisinière à granulés ;
  • Des travaux d’isolation (combles et murs) ;
  • Etc.

Vous réalisez des travaux de rénovation et voulez savoir si vous pouvez bénéficier de Ma Prime Rénov’ ? Rendez-vous sur le simulateur d’aides à la rénovation énergétique de L’énergie tout compris.

Sur le même thème

Sur le même thème