Avec la volonté d’accélérer la transition énergétique du parc immobilier français, le Gouvernement déploie dès 2020 un nouvel outil. « SARE » est un nouveau service d’accompagnement pour la rénovation énergétique à l’échelle des collectivités locales.

aide financiere transition energetique

 

Depuis quelques années maintenant, le gouvernement français a fait de la rénovation énergétique l’une de ses priorités. Plusieurs programmes ont d’ailleurs vu le jour pour accompagner et aider financièrement la population dans ses démarches énergétiques. Ces différents coups de pouce à la rénovation énergétique répondent à un triple enjeu : climatique, de qualité de vie et de pouvoir d’achat. Si la France fait partie des bons élèves en matière de transition écologique, il reste néanmoins encore pas mal de travail à accomplir en la matière.

Une très forte implication des collectivités locales

Le 5 septembre dernier, le Gouvernement a ainsi validé son programme d’information « SARE – Service d’accompagnement pour la rénovation énergétique ». Ce programme propose des moyens aux collectivités locales et aux autorités régionales pour mettre en œuvre des programmes visant à soutenir la transition énergétique. L’enjeu est d’aider les Français à se repérer, à se faire conseiller et à plus facilement déterminer quels travaux effectuer pour améliorer leur confort tout en réduisant leurs factures de chauffage.

Ce nouveau programme vient consolider le service public FAIRE (Faciliter, accompagner et informer pour la transition énergétique) et s’ajoute aux différents dispositifs nationaux d’accompagnement à la rénovation énergétique :

  • TVA réduite à 5,5% pour les travaux de rénovation énergétique ;
  • aides de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) ;
  • crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) ;
  • programme des Certificats d’économie énergie (CEE) ;
  • éco-prêt (Eco PTZ et Eco PLS).

A noter que, à partir de 2020, le CITE et les aides ANAH, dans le cadre de la réforme des aides à la rénovation énergétique, seront fusionnés et prendront la forme d’une prime unique et forfaitaire.

La mise en place d’audits pour poser le bon diagnostic

Ce service d’accompagnement pour la rénovation énergétique devra remplir trois missions.

Tout d’abord, il a été mis en place soutenir le déploiement d’un service d’accompagnement des particuliers. Le SARE contribuera aux missions d’information, de conseil et d’accompagnement des ménages, notamment par la mise en place d’audits qui permettront de poser les bons diagnostics avant d’engager les travaux de rénovation.

Il veut aussi créer une dynamique territoriale autour de la rénovation. Ainsi, les professionnels et les acteurs concernés par la rénovation pourront aussi être cofinancés.

Enfin, la dernière mission voulue du SARE est de soutenir le déploiement d’un service de conseil aux petits locaux du secteur tertiaire (les commerces, restaurants, bureaux…).

Une enveloppe de 200 millions d’euros

Avec une enveloppe budgétaire qui pourra atteindre les 200 millions d’euros sur la période 2020-2024, le Gouvernement et son ministère de la Transition écologique et solidaire cofinanceront à travers le programme « SARE » les montants engagés par les collectivités locales. Ce montant suivra une logique de rémunération à la performance, qui pourra couvrir 50% des coûts de la rénovation. Le surplus restera à la charge des collectivités locales.

Sur le même thème

Sur le même thème