Pour soutenir davantage les efforts nécessaires pour atteindre les objectifs de transition énergétique, Total a choisi de revaloriser sa prime énergie. A partir de ce 1er janvier, chaque ménage qui introduit un dossier de demande d’aide pourra bénéficier d’une aide de 5,9 euros par unité d’énergie économisé dans la durée comptabilisé en (MWhc). Cela représente une hausse de 0,9 euro par MWhc.

 

2019 a débuté avec une bonne nouvelle pour celles et ceux qui cherchent à réaliser des économies d’énergie. La prime énergie Total, qui vise à soutenir financièrement des projets de rénovation énergétique des habitations, a été revalorisée. Tous les dossiers engagés à partir du 1er janvier 2019 pourront donc bénéficier d’une prime plus importante.

Une prime énergie augmentée pour soutenir la transition énergétique

La prime énergie dépend du dispositif des Certificats d’Economie d’Energie, lui-même inscrit dans la loi de transition énergétique. A travers lui, le législateur a souhaité mobiliser les fournisseurs d’énergie en leur demandant d’inciter les consommateurs à réduire leurs dépenses énergétiques. A cette fin, Total a choisi de soutenir la rénovation énergétique des bâtiments en mettant en place une aide financière pour la concrétisation de travaux ou l’installation d’équipement permettant une réduction de consommation en énergie des bâtiments. Cette aide, c’est la prime énergie, qui peut être demandée directement à travers le site L’énergie tout compris.

Dans quelle mesure la prime énergie a-t-elle augmentée ?

Le montant de l’aide octroyée dépend directement de la quantité d’énergie qui pourra être économisée sur la durée d’usage d’un équipement installé ou d’une action de rénovation mis en œuvre.  Plus l’économie d’énergie, comptabilisé en Mégawattheures cumulés et actualisés (MWhc), est importante et plus elle est durable, plus l’aide financière octroyée sera importante.

Une augmentation de l’aide de près de 20%

Afin de pouvoir mieux répondre aux objectifs d’économie d’énergie fixé par le gouvernement et soutenir plus activement la transition énergétique, Total a choisi de revaloriser le montant de l’aide pour tout projet engagé à partir du 1er janvier 2019.

En 2018, le montant de la prime s’élevait à 5 euros par MWhc. Depuis le début de l’année, celui qui réalise des travaux d’économie d’énergie pourra toucher 5,9 euros par MWhc. Le montant de l’aide augmente donc de 0,90 €, soit une hausse de l’ordre de 20%.

Depuis la mise en place du dispositif, le montant de l’aide a été régulièrement revu à la hausse. En décembre 2016, elle ne s’élevait qu’à 1 euro/MWhc.

La prime énergie bonifiée, accessible aux ménages répondant à des critères de revenus définis par l’Anah et qui vient compléter la prime énergie, a aussi été revalorisée. Elle passe de 4 €/MWhc à 5,60€/MWhc, soit une augmentation de 1,60€/MWhc.

Comment est calculé le montant de la prime énergie ?

Le montant global de la prime dépendra des économies d’énergie réalisées grâce aux travaux effectués. Afin de bien encadrer ces aides, le législateur a précisé la liste des opérations éligibles à une aide ainsi que les économies d’énergie que chacune permet dans la durée.

C’est en considérant l’ensemble de ces éléments que L’énergie tout compris peut calculer les économies d’énergie que vous réaliserez à travers la mise en œuvre de certains travaux et vous indiquer le montant de la prime dont vous pourrez bénéficier.

L’année dernière, la prime pour la pose d’isolant sur une surface de 115 m2 au sein d’une maison chauffée au fioul dans le Calvados s’élevait 978 euros. En 2019, le ménage pourra toucher 1153 euros.

Sur le même thème

Sur le même thème