Depuis le début de l’année, le ministère de la Transition écologique et solidaire a renforcé le dispositif des certificats d’économie d’énergie. Les ménages français peuvent désormais bénéficier de l’offre Coup de Pouce, une prime bonifiée pour la réalisation de leurs travaux d’économie d’énergie. L’énergie tout compris vous explique comment elle s’applique pour un projet d’isolation et vous indique la marche à suivre pour en bénéficier.

 

L’offre coup de pouce est une extension du dispositif des certificats d’économies d’énergie. Jusqu’à présent, les propriétaires qui réalisaient des travaux de rénovation énergétique pouvaient bénéficier d’une prime énergie. Depuis le début de cette année, le ministère de la Transition écologique et solidaire a voulu davantage inciter les ménages français à réduire leur consommation. Avec l’offre coup de pouce, il a mis en place des bonifications nouvelles des aides pour la réalisation de certaines opérations.

Profitez de l’offre Coup de Pouce Isolation avec L’énergie tout compris

Ces primes bonifiées sont versées par les signataires des chartes « Coup de pouce Chauffage » et « Coup de pouce Isolation ». Il s’agit principalement des vendeurs d’énergie.

Total, en tant que signataire, a mis en place une palette d’offres visant à soutenir les démarches d’isolation des combles et des sols de l’habitation.

Pour en bénéficier, il suffit de commencer par estimer le montant de l’aide à laquelle vous avez droit pour la réalisation de vos travaux d’isolation grâce au nouveau simulateur d’aides de l’énergie tout compris.

Celui-ci intègre désormais, à côté de l’ensemble des offres existantes, l’offre coup de pouce pour les projets d’isolation des combles et des sols. En faisant une simulation, vous avez directement un aperçu de toutes les aides dont vous pouvez bénéficier, dépendant notamment de votre habitation de votre situation fiscale.

Qui peut bénéficier de cette offre Coup de Pouce Isolation ?

Tous les ménages peuvent bénéficier de l’offre coup de pouce. Selon les dispositions légales, cependant, les montants des primes varient en fonction du niveau de ressources des ménages qui en font la demande. Les ménages les plus modestes bénéficient de primes plus importantes.

 

Nombre de personnes composant le ménage

Plafond des revenus du ménage en Île-de-France

Plafond des revenus du ménage pour les autres régions

1

24 194 €

18 409 €

2

35 510 €

26 923 €

3

42 648 €

32 377 €

4

49 799 €

37 826 €

5

56 970 €

43 297 €

Par personne supplémentaire

+ 7 162 €

+ 5 454 €

Pour tester votre éligibilité à une prime bonifiée, il suffit de partager quelques renseignements dans le simulateur d’aide de L’énergie tout compris. En quelques clics, vous saurez si vous êtes éligible et connaîtrez le montant global de la prime auquel vous avez droit.

 

A quel montant peut s’élever la prime bonifiée Coup de Pouce ?

La charte « Coup de pouce Isolation » prévoit des primes pouvant atteindre les montants suivants :

 

 

Isolation des combles et toiture

Isolation de planchers bas

Prime pour les ménages modestes

20 €/m2

30 €/m2

Prime pour les autres ménages

10 €/m2

20 €/m2

Si tout le monde peut donc bénéficier d’une aide pour la réalisation de travaux d’isolation, les revenus les plus modestes pourront accéder à une prime bonifiée.

 

Jusqu’à 1600 euros de primes pour isoler 80 m2

Pour un ménage de 4 personnes vivant dans les Ardennes, disposant de revenus modestes et souhaitant isoler 80 m2 de toiture, le total de l’aide s’élèvera donc à 1600 euros. Cette aide peut être cumulée avec d’autres mesures de soutien aux travaux de rénovation énergétique, comme le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE), qui peut atteindre 30% du montant total de la facture des travaux.

 

Le montant global des aides a pour effet de réduire considérablement le reste à charge du ménage. Dans certains cas, il s’approchera même de zéro.

De tels travaux, en outre, permettent de réaliser de substantielles économies d’énergie. On estime que l’isolation des combles d’une maison permet une réduction de la facture de chauffage pouvant s’élever à 30%.

 

 

Sur le même thème

Sur le même thème