Plus de 155 000 logements ont profité des aides de l’Agence nationale de l’habitat en 2019. Un investissement total de 970,2 millions d’euros qui a profité en grande partie aux propriétaires. Voici tous les chiffres significatifs du rapport d’activité 2019 de l’Anah.

subventions anah

Le 25 juin dernier, l’Agence nationale de l’habitat a publié son rapport d’activité de 2019. 155 765 logements ont été rénovés grâce aux aides de l’Anah au cours de l’année dernière. Cela représente un investissement total de 970,2 millions d’euros, un chiffre bien au-delà des objectifs fixés par l’agence l’année passée.

Sur cette somme, plus de 880 millions ont été consacrés aux propriétaires, dont 715,5 millions aux propriétaires occupants. Le nombre de logements aidés appartenant à des propriétaires occupants a presque doublé depuis 2018 (+88%), avec une augmentation de 50 % du montant des aides allouées. L’aide moyenne a en revanche diminuée de 20% pour atteindre les 5.558 euros.

Le nombre de logements aidés a presque doublé

Le nombre de logements rénovés par les propriétaires bailleurs a, lui, diminué de 10 %. Par contre, l’aide moyenne par logement a augmenté de 8 % pour atteindre quasiment 20 000 euros. « Cela confirme la tendance engagée ces dernières années avec un changement de structure des projets plus souvent orientés vers des travaux lourds de résorption de l'habitat indigne, insalubre et très dégradé », précise l'Anah dans son rapport.

Total

Nombre de logements aidés

Montant des aides en M€

Aide moyenne par logement en €

Propriétaires occupants

2019

128 736

715,5

5 558

2018

68 529

476,2

6 948

Propriétaires bailleurs

2019

3 969

78,5

19 772

2018

4 425

81,3

18 362

Une accélération inédite et exceptionnelle

La lutte contre la précarité énergétique a représenté 67 % des dépenses totales en 2019, soit environ 649 millions d’euros. En tout, ce sont près de 117 000 logements qui ont profité d’une amélioration de performance énergétique, contre 62 345 en 2018. L'Anah note ainsi « l'accélération inédite et exceptionnelle de la progression du nombre des bénéficiaires du programme. »

La lutte contre l’habitat indigne et très dégradé continue de progresser par rapport à 2018 en matière de montant d’aides octroyé (+2,5 %), malgré une baisse significative du nombre de logements aidés (-12 %). « On constate cependant une forte progression de logements traités par les communes (+321 %) au travers des travaux d'office », précise l'agence. « L’évolution du montant des aides s’explique par des travaux plus conséquents au logement. En effet, 42 % des logements ont un programme de travaux incluant la rénovation énergétique, dont 55% sont des habitations destinées à la location. » Le nombre de logements en copropriétés aidés par l’Anah continue également d’augmenter (+8 %).

A noter que ces aides ont permis de créer ou de préserver près de 39.000 emplois.

Un budget 2020 très ambitieux

Avec un budget inédit d’1,4 milliard d’euros pour 2020, l’Anah est confortée dans ses missions et ses objectifs. Le budget 2020 de l’Anah consacre plusieurs objectifs prioritaires :

  • atteindre les objectifs du Plan de rénovation énergétique des bâtiments ;
  • prendre à bras-le-corps le redressement des copropriétés dégradées et prévenir les difficultés ;
  • intervenir dans la revitalisation des quartiers anciens des villes moyennes ;
  • accélérer la lutte contre l’habitat indigne ;
  • adapter les logements à la perte d’autonomie et permettre au plus grand nombre de rester vivre chez soi.

Sur le même thème

Sur le même thème