Rénovation énergétique : plus de ménages pourront profiter de MaPrimeRénov’

Depuis le 11 janvier 2021, l’ensemble des propriétaires occupants de France peuvent bénéficier de MaPrimeRénov’ pour les travaux de rénovation énergétique de leur logement. Les bailleurs, eux, devront encore patienter jusqu’au mois de juillet pour introduire leur dossier.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

renovation energetique

Afin de soutenir l’économie en France dans un contexte de crise, le gouvernement a présenté en octobre dernier un plan de relance. Ce dernier a intégré une composante écologique très importante puisqu’une enveloppe de 6,7 milliards d’euros a été allouée à la rénovation énergétique des bâtiments. Plus de 2 milliards d’euros sur ce budget sont consacrés à celle des habitations privées.

Simulez

votre prime énergie

Je simule ma prime

Tous les propriétaires occupants peuvent en bénéficier

Le gouvernement a décidé d’élargir les bénéficiaires à sa principale aide étatique : MaPrimeRénov’. A son lancement, le 1er janvier 2020, MaPrimeRénov’ était destiné aux ménages aux revenus les plus modestes. Les foyers bénéficiant de revenus intermédiaires et élevés, eux, pouvaient compter sur le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) pour diminuer la facture de leurs travaux de rénovation énergétique.

Mais depuis le 11 janvier 2021, l’ensemble des propriétaires occupants, quels que soient leurs revenus, ont accès à MaPrimeRénov’. Les copropriétés peuvent désormais, elles aussi, introduire un dossier pour obtenir cette aide.

Les bailleurs devront patienter jusque juillet

Pour les propriétaires bailleurs, il faudra encore attendre quelques mois pour en profiter. En effet, s’ils peuvent faire des travaux éligibles à MaPrimeRénov’ depuis le 1er octobre, il leur faudra patienter jusqu’au mois de juillet – la date exacte n’est pas encore connue – pour introduire leur dossier auprès de l’Anah.

Quels travaux donnent accès à MaPrimeRénov’ ?

L’accès à MaPrimeRénov’ est conditionné aux revenus mais également au type de travaux de rénovation énergétique. Voici la liste des travaux qui donnent droit à MaPrimeRénov’ :

  • Chaudières à granulés
  • Pompes à chaleur géothermiques ou solarothermiques
  • Chauffage solaire
  • Chaudières à bûches
  • Pompes à chaleur air/ eau
  • Chauffe-eau solaire
  • Poêles à granulés
  • Poêles à bûches
  • Foyers fermés, inserts
  • Équipements solaires hybrides
  • Chaudières à gaz très haute performance
  • Réseaux de chaleur ou de froid
  • Chauffe-eau thermodynamique
  • Dépose d’une cuve à fioul
  • Pompes à chaleur air-air
  • Installation d’un thermostat avec régulation performante
  • Radiateurs électriques performants en remplacement d’un ancien convecteur
  • Ventilation mécanique contrôlée (VMC) double flux
  • Ventilation mécanique simple flux
  • Isolation thermique des fenêtres (et parois vitrées)
  • Isolation des murs par l'extérieur
  • Isolation des toitures terrasses
  • Isolation des murs par l’intérieur
  • Isolation des rampants de toiture et plafonds de combles Protections contre le rayonnement solaire (pour les outre-mer) Isolation des combles perdus
  • Isolation d’un plancher bas

Les travaux de rénovation énergétique ambitieux davantage encouragés

Au travers de MaPrimeRénov’ en 2021, l’Etat souhaite également encourager les ménages aux revenus élevés à réaliser des travaux de rénovation énergétique plus ambitieux avec la mise en place d’une aide à la rénovation globale. Ces rénovations globales doivent permettre un gain énergétique d’au moins 55%.

Des bonifications pour certains logements

Les nouveaux barèmes de MaPrimeRénov’ prévoient aussi des bonifications pour les logements qui quittent le statut de passoire thermique (étiquette F ou G) et ceux qui obtiennent celui de bâtiment basse consommation (entre 500 et 1.500 euros).