Plan de sobriété énergétique : le chauffage au cœur des principales mesures

Les mesures concernant le chauffage sont au cœur du plan de sobriété énergétique présenté le 6 octobre par le Gouvernement. Il s’agit de réduire la consommation d’électricité et de gaz dans tous les secteurs afin d’éviter les coupures cet hiver.
La rédaction de l'Energie Tout Compris
le plan de sobriété énergétique
Une maison miniature avec un bonnet.

Annoncé en juillet, le plan de sobriété énergétique a été présenté, ce jeudi 6 octobre, par le Gouvernement. L’objectif : réduire la consommation des ménages, des entreprises et des collectivités.

Un plan de sobriété qui concerne tous les secteurs

Le plan de sobriété énergétique a été élaboré par l’ensemble des filières. Neuf groupes de travail ont été mis en place depuis juillet. Ont ainsi émergé des mesures jugées « consensuelles », à appliquer dans tous domaines : surfaces commerciales, établissements recevant du public, industrie, logement, transport, numérique, sport et collectivités. L’État lui-même a pris des engagements pour être « exemplaire ».

Le chauffage, au cœur des mesures de sobriété énergétique

Voici les principales mesures du plan de sobriété énergétique liées au chauffage :

  • Le chauffage doit être limité à 19 °C dans tous les bâtiments. Cette mesure permettrait d’économiser entre 20 et 25 TWh par an.
  • La climatisation devra être limitée à 26 °C.
  • La période de chauffe serait décalée de 15 jours, tant au début qu’à la fin.
  • Il sera obligatoire d’installer un programmateur de chaudière d’ici 2025 pour les nouveaux bâtiments résidentiels, mais également tous les bâtiments existants, tertiaires ou d’habitation.
  • Dans les copropriétés, les frais de chauffage devront être mieux individualisés. Si cette obligation existe déjà, elle est souvent mal appliquée. Les syndics de copropriété sont invités à programmer l’individualisation des frais de chauffage à l’occasion de l’élaboration des plans pluriannuels de travaux (PTT), qui seront obligatoires dans toutes les copropriétés entre 2023 et 2025.
chauffage limite a 19°C dans un logement
Personne réglant la température d'un logement.

Plusieurs mesures concernent l’eau chaude sanitaire :

  • L’utilisation de l’eau chaude sera réduite dans les bureaux.
  • Les réseaux d’eau devront être mieux isolés.
  • Les gestionnaires du réseau de distribution seront chargés de désactiver partiellement le démarrage des ballons d’eau chaude à midi, pour les ménages dont le contrat prévoit une plage d’heure creuse en journée. De quoi réduire le pic de consommation de 1 à 2 GW.

À lire aussi : 19 °C, température idéale de chauffage pour réaliser des économies ?

Les aides de l’État pour appliquer les mesures de sobriété énergétique

Pour accompagner les ménages dans leur démarche de réduction de la consommation, différents dispositifs ont été mis en place :

  • L’État va proposer une aide allant jusqu’à 65 € pour les ménages s’équipant d’un programmateur sur leur chaudière. Ce dispositif sera financé par les CEE (certificats d’économies d’énergie).
  • L’État maintient sa hausse de 1 000 euros de MaPrimeRénov’ pour le remplacement d’une chaudière aux énergies fossiles par un système fonctionnant aux énergies renouvelables, comme une chaudière à granulés de bois.
  • Un « bonus sobriété » sera distribué aux ménages qui maîtrisent leur consommation énergétique.

À lire aussi : Pourquoi mettre des robinets thermostatiques sur ses radiateurs ?