Nos conseils pour installer une pompe à chaleur dans une maison ancienne

La pompe à chaleur est un appareil de chauffage très performant et économique qui puise les calories de chaleur dans le sol, dans l’eau et dans l’air. Mais installer une pompe à chaleur dans une maison ancienne nécessite de prendre en compte certains critères. Voici lesquels.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

pompe à chaleur

Vous souhaitez installer une pompe à chaleur dans une maison ancienne ? La pompe à chaleur (PAC) est un équipement de chauffage écologique et économique qui permet de récupérer l’énergie dans l’eau, le sol et l’air. Avec une PAC, il n’y a aucun combustible à payer, l’énergie est donc gratuite et inépuisable. Mais parmi les différentes pompes à chaleur, laquelle choisir pour une maison ancienne ? Sur quels critères s’appuyer pour faire son choix ?

L’importance de l’isolation

Qui dit maison ancienne dit souvent mauvaise isolation. Au fil du temps, les normes environnementales deviennent de plus en plus exigeantes pour la construction des logements. Et pour cause, des bâtiments bien isolés sont mieux protégés du froid l’hiver et de la canicule en été. Ils nécessitent également moins de chauffage puisqu’ils gardent mieux la chaleur. Avant d’installer une pompe à chaleur dans un logement, il est donc préférable de disposer d’un logement bien isolé.

Dans un logement isolé convenablement, une pompe à chaleur peut fonctionner à basse température, c’est-à-dire avec une eau chauffée à moins de 55 °C, synonyme de meilleur rendement pour votre PAC. Une meilleure isolation permet aussi de pouvoir utiliser une pompe à chaleur moins puissante, et donc moins coûteuse. Installer une pompe à chaleur dans une maison ancienne mais bien isolée est donc fortement recommandé, quitte à procéder à des travaux de rénovation énergétique avant l’installation. Cette stratégie de rénovation globale est même conseillée pour augmenter les performances d’un logement.

Vous avez un projet de

rénovation énergétique ?

Découvrez les primes auxquelles vous pouvez prétendre

Installer une pompe à chaleur aérothermique

La pompe à chaleur géothermique utilise les calories présentes dans l’air ambiant. Les PAC aérothermiques s’adaptent à de nombreuses situations car l’air est une source de chaleur facile à exploiter et ne nécessite pas de capteur à installer ni d’autorisation. La pompe à chaleur aérothermique peut donc être installée dans une maison ancienne.

pompe-à-chaleur-aérothermique

Attention, en revanche : les performances des PAC aérothermiques peuvent varier en fonction des périodes de l’année. Si le thermomètre descend très bas, les performances de la PAC peuvent être altérées. C’est pourquoi un chauffage d’appoint est intégré à la PAC. Il s’agit d’une résistance électrique qui prend le relais en cas de grand froid et assure alors le chauffage du logement. Mais les modèles de PAC réversibles les plus récents fonctionnent sans chauffage d’appoint, même quand le mercure descend fortement.

>À lire aussi : Chaudière biomasse et pompe à chaleur : les modes de chauffage préférés des Français ?

Installer une pompe à chaleur aérothermique en relève

Si une chaudière est déjà installée dans votre maison et qu’elle est en bon état de fonctionnement, vous pouvez installer une pompe à chaleur aérothermique en relève de chaudière. Cette combinaison permet de tirer le meilleur parti de chacun de ces deux appareils de chauffage.

Quand les températures restent clémentes, la PAC assure le chauffage. Quand la température extérieure descend en dessous de 0 °C, la chaudière prend le relais automatiquement. Le bilan énergétique est alors plus avantageux qu’avec une simple PAC aérothermique relayée en hiver par un appoint électrique. Dans tous les cas, été comme hiver, c’est la chaudière qui fournit l’eau chaude sanitaire, et non la PAC.