Maison écologique : quelle chaudière choisir ?

La rédaction de l'Energie Tout Compris

Une maison écologique, c’est à la fois une habitation plus respectueuse de l’environnement et dont la consommation énergétique est moindre. L’installation de chauffage est un élément clé pour renforcer le caractère écologique de votre habitation. L’énergie tout compris vous aide à bien choisir votre chaudière.

Chaudière écologique

Pour quelle installation de chauffage opter dans un contexte de rénovation énergétique de votre habitation ? La question n’est pas anodine. Pour renforcer le caractère écologique de votre maison, il faudra opter pour la bonne chaudière. En la matière, les possibilités sont nombreuses. Il existe en effet différents types de chaudières permettant de réduire l’impact environnemental de votre habitation et, par la même occasion, de diminuer vos frais de chauffage.

C’est en considérant vos besoins, votre situation, avant toute chose, qu’il faudra choisir.

La chaudière bois : pour une énergie 100% renouvelable

Opter pour une chaudière bois peut s’avérer très intéressant si vous souhaitez remplacer votre chaudière qui fonctionne à l’énergie fossile, au gaz ou au fioul domestique. Le bois a l’avantage d’être accessible financièrement et d’être renouvelable, pour peu que la ressource utilisée soit issue de forêts gérées durablement. Pour être sûr de ne pas exercer une pression sur la ressource qui pourrait conduire à son épuisement, choisissez un bois affichant le label NF bois de chauffage.

L’idéal est donc d’opter pour une chaudière à granulés de bois, automatiquement alimentée par un système relié à un silo. Il existe aussi des chaudières à bûches, mais qui est plus contraignante dans la mesure où elle doit être alimentée manuellement.

Il existe de nombreuses aides à la rénovation énergétique pour le remplacement d’une ancienne chaudière au fioul ou au gaz par un modèle s’appuyant sur les énergies renouvelables. Elles sont accessibles à tous les ménages et peuvent être demandées via notre offre Mon Energie Tout Compris.

Il est aussi important de noter que, depuis le début de l’année 2020, les ménages aux revenus modestes et très modestes peuvent accéder à l’aide unique MaPrimeRenov’ pour ce type d’installation.

La chaudière hybride : un pied dans la transition énergétique

L’installation d’une chaudière bois n’est pas toujours possible, selon la configuration de l’habitation. Une autre option réside dans une installation hybride, qui associe une chaudière traditionnelle, fonctionnant au gaz naturel, et de l’énergie renouvelable apportée par des pompes à chaleur.

L’installation traditionnelle, recourant dans la majorité des cas à une énergie fossile, est utilisée comme appoint. La plupart du temps, l’énergie de chauffage est apportée par une pompe à chaleur air/eau, qui va puiser les calories présentes dans l’air ambiant à l’extérieur, ou par une pompe à chaleur géothermique, qui va puiser les calories dans le sol. Le gros avantage est que cette énergie est gratuite. Le bémol réside dans le fait que, en cas de grand froid, la pompe à chaleur ne fournira pas suffisamment de chaleur, en raison du manque de calories exploitables dans l’environnement.

Une pompe à chaleur présentera donc un meilleur rendement dans les régions les plus ensoleillées du pays. Dans les zones les plus froides, le recours à une énergie d’appoint sera indispensable.

Notre simulateur d’aides à la rénovation énergétique vous aidera à bien définir votre projet en fonction de votre situation.

Une chaudière au gaz naturel classique ou à condensation ?

Certes, les chaudières fonctionnant au gaz naturel utilisent une énergie fossile. Cette ressource énergétique est cependant l’énergie fossile la plus « propre ». Si votre situation, pour des raisons techniques, ne vous permet de recourir aux énergies renouvelables, il est alors recommandé d’opter pour une chaudière gaz à condensation, qui offre un rendement optimal. Une telle installation permet de récupérer la chaleur contenue dans les vapeurs d’eau des fumées et, de cette manière, de réduire la consommation d’énergétique de 30% par rapport à une solution traditionnelle. La chaudière gaz à condensation constitue une bonne solution de transition.

L’autre option réside dans la chaudière gaz basse température, dont le principe est de diffuser dans le circuit une eau chauffée à 50°C, au lieu de 90°C dans une chaudière traditionnelle. Pour un fonctionnement optimal, elle doit être couplée à des émetteurs de chaleur douce, qu’il s’agisse d’un plancher chauffant ou de radiateurs basse température. La chaudière gaz basse température vous permet de diminuer de 12 à 15% votre consommation d’énergie.