Choix d'une VMC double flux : les critères à prendre en compte

La VMC double flux est la solution de ventilation la plus performante en termes de renouvellement d'air et d'économies d'énergie. Vous trouverez dans le commerce de nombreuses marques proposant différentes gammes de produits. Comment faire le bon choix ?

Le rendement de la VMC double flux

Le rendement d'une VMC double flux est le critère le plus important à prendre en compte. Il représente la quantité de chaleur qui est récupérée à partir de l'air vicié pour chauffer l'air neuf dans l'échangeur thermique. Ce rendement est variable selon le modèle choisi : certains échangeurs d'entrée de gamme ne dépassent pas les 60% de rendement, tandis que des versions haut de gamme sont en mesure de récupérer plus de 90% des calories de chaleur contenues dans l'air extrait. Plus le rendement est élevé, plus grandes seront les économies de chauffage en hiver. Par ailleurs, la présence de l'option "by-pass" sur votre installation est souhaitable, car cette technologie permet de faire des économies sur les dépenses de climatisation en été. Elle permet en effet de faire entrer l’air frais de la nuit dans votre habitation, avant de se couper durant la journée, pour ne pas faire entrer la chaleur.

VMC double flux : choisir un débit d'air adéquat pour votre logement

Le débit d'air pris en charge par une VMC double flux correspond au volume d'air (en mètres cube) que l'appareil est capable de renouveler en l'espace d'une heure. Le but n'est pas de choisir la VMC arborant le débit le plus élevé, mais celle proposant un débit qui correspond aux besoins réels de votre maison et de ses occupants. La réglementation en vigueur impose des seuils minimaux en accord avec les arrêtés du 24 mars 1982 et du 28 octobre 1983. À titre d'illustration, la VMC installée dans un logement doté de 5 pièces principales doit avoir un débit minimal total de 105 m3 par heure.

Les autres critères à prendre en compte pour choisir une VMC double flux :

·         La consommation énergétique de la VMC double flux a un impact déterminant sur les économies d'énergie réalisées. Certains fabricants proposent aujourd'hui des motorisations dites à basse consommation qui réduisent nettement les besoins en énergie de la VMC.

·         Le bruit généré par le dispositif est aussi un critère à prendre en compte, notamment si vous avez décidé d'installer les appareils motorisés dans les combles au-dessus des chambres, ou à proximité. Vérifiez le nombre de décibels émis par l'équipement avant d'acheter.

 

·         La présence d'une sortie d'élimination des condensats est indispensable. En effet, une VMC double flux produit de la condensation et de l’eau se retrouve dans les gaines. Celle-ci doit donc être éliminée grâce à un raccordement à l’évacuation des eaux usées.

Le choix des gaines d'extraction et d'insufflation

Si vous habitez dans une maison individuelle, vous pouvez opter pour des conduits souples en ce qui concerne les gaines d'extraction et d'insufflation de votre VMC double flux. Les conduits rigides, plus résistants mais moins maniables, sont eux plus indiqués dans les habitats collectifs compte tenu de la longueur des gaines dans ce type d'habitation. Dans tous les cas, les conduits doivent être isolés pour limiter au maximum la condensation provoquée par l'échangeur thermique.

En savoir plus - La norme NF VMC

Connue sous l'appellation NF VMC ou NF 205, cette certification garantit un rendement élevé de l'échangeur thermique (égal ou supérieur à 85%), une bonne qualité de l'air et une très faible consommation d'énergie. L'association AFNOR a travaillé en accord avec CERTITA, une filiale du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB), pour élaborer cette certification. Elle permet de comparer les produits disponibles sur le marché sur des bases communes. En choisissant une VMC double flux certifiée NF 205, vous avez la certitude de disposer d'un modèle respectant l'ensemble des réglementations françaises et européennes.

 

 

Vous souhaitez commenter cet article ?
Créez un compte et commentez cet article