Prix et économies à réaliser grâce à l'isolation des murs par l'extérieur

L’isolation des murs (ou ITE) par l’extérieur est un investissement qui vous permet de réaliser des économies directes sur votre facture de chauffage et qui réduit considérablement vos émissions de CO2. Elle vous évite également l’utilisation d’une climatisation en été et protège durablement le bâti de votre maison.

 

Le prix de l’isolation des murs par l’extérieur

Isolation des murs par l’extérieur : installation, entretien

Le prix de l’isolation thermique par l’extérieur (ITE) est en général plus élevé que celui de l’isolation des murs par l’intérieur (ITI), hors coût de ravalement, et varie en fonction de plusieurs facteurs. Il faut prendre en compte : la surface des façades, le type d’isolant choisi et son épaisseur, ainsi que la solution de recouvrement choisie (enduit, vêture ou bardage). En moyenne, une isolation des murs par l’extérieur va vous coûter entre 100 et 180 € par mètre carré en incluant le prix de la main d’œuvre. Pour une maison de 100m2, il faut compter entre 4 000 et 16 000 €, pose comprise. Cependant, il faut bien noter que vous pouvez réduire ce coût grâce à des aides financières, telles que la prime énergie Total (virement bancaire), le crédit d’impôt à 30% ou l’éco-prêt à taux zéro, puisqu’il s’agit de travaux visant à améliorer l’efficacité énergétique de votre logement.

Une économie de chauffage allant jusqu’à 15%

Des murs mal isolés correspondent à une déperdition de chaleur pouvant aller jusqu’à 15%, soit autant de chauffage en plus en période hivernale, une facture énergétique qui grimpe, sans compter les émissions de CO2 rejetée dans l’atmosphère. Lorsque l’on sait que le prix de l’énergie a globalement augmenté de 5,2% en 2012 selon l’Insee, on comprend encore mieux l’utilité de l’isolation des murs par l’extérieur et de faire appel à un professionnel pour faire les bons choix concernant ces travaux.

Des centaines d’euros en moins sur votre facture énergétique

Pour 60 millions de consommateurs, la facture moyenne de chauffage des ménages français est de 1 800 € par an, d’où l’utilité de réduire sa consommation par une bonne isolation des murs par l’extérieur. Vous pouvez utiliser notre simulateur d’économies d’énergie, un bon moyen de savoir si l’isolation thermique des murs par l’extérieur est une solution adaptée à votre logement.

L’isolation thermique par l’extérieur protège votre maison

Les économies réalisées grâce à l’isolation des murs par l’extérieur ne concernent pas seulement le chauffage. En effet, des murs isolés assurent un hermétisme au froid comme au chaud. Ainsi, en période estivale, votre maison conserve toute sa fraîcheur. Il est également intéressant de porter un regard sur le long terme. L’isolation de vos murs par l’extérieur va vous permettre de réaliser des économies directes sur votre chauffage et votre climatisation, mais aussi indirectes. En effet, avec cette enveloppe isolante et protectrice de votre bâti, l’habitation sera protégée et subira beaucoup moins les affres du temps. Elle protège les murs des variations climatiques et sa structure porteuse sera préservée, augmentant sensiblement la durée de vie de l’habitation.

Une empreinte carbone réduite grâce à l’isolation de vos murs

L’isolation des murs par l’extérieur est enfin synonyme de protection de l’environnement. Un ménage vivant dans une maison et qui se chauffe au gaz rejette quelque 4 500 kilos de CO2 chaque année, selon les chiffres du ministère de l’Écologie et du Développement Durable. Avec un chauffage électrique, ce sont plus de 1 000 kilos de CO2 qui s’échappent et pas moins de 7 500 kilos avec une chaudière au fioul. Le choix de l’isolation des murs par l’extérieur vous permet donc de réduire cette empreinte carbone jusqu’à 15%, en limitant l’usage de votre chauffage.

 

Découvrez les autres solutions d'isolation et de ventilation

Vous souhaitez commenter cet article ?
Créez un compte et commentez cet article
Olivier L. (415)
Vous signalez qu'une demande de prime énergie est subordonnée à l'inscription préalable. Comment réaliser cette démarche?