Double vitrage : en bref

Des économies de chauffage en hiver, une maison plus fraiche en été : le double vitrage est un élément incontournable de l’isolation de la maison. Il fait même partie des priorités pour toutes les personnes qui souhaitent entreprendre des travaux de rénovation énergétique dans leur habitation. En effet, cette installation est moins coûteuse que l’isolation des murs ou d’une toiture. Néanmoins, ce n’est pas la source la plus importante d’économies et les résultats escomptés ne peuvent être comparés à ceux obtenus à la suite de travaux lourds tels que l’isolation des murs ou de la toiture. Il s’agit d’une installation complémentaire à de véritables travaux d’isolation, sans lesquels l’impact du double vitrage s’en trouve considérablement limité.

 

Demander un devis gratuit

 

Double vitrage

Les parois vitrées sont une source de déperdition thermique

Parmi toutes les déperditions thermiques dont peut souffrir une habitation, les ouvertures, c'est-à-dire les portes et les fenêtres, peuvent représenter de 10 à 15% de perte de chaleur, participant ainsi à l’augmentation de vos dépenses en chauffage.

La solution pour les fenêtres est la pose d’un double vitrage qui va tout à la fois vous permettre d’économiser sur votre consommation d’électricité, de gaz ou de fioul en hiver, de conserver votre maison plus fraiche en été et de réduire vos émissions de CO2.

Le double vitrage peut vous permettre d’économiser sur votre facture de chauffage

Un double vitrage est un ensemble constitué de deux verres séparés par une lame d’air (ou de gaz) parfaitement étanche. Qu’il soit ordinaire ou à isolation renforcée, il ralentit la transmission de la chaleur et limite les déperditions de chaleur en période de froid. Au final, un double vitrage performant peut vous permettre d’économiser jusqu’à 10% sur votre facture de chauffage annuelle.

Une grande variété de modèles de double vitrage

Les performances d’isolation thermique, mais aussi acoustique, d’un double vitrage dépendent du type d’équipement choisi, simple, à isolation renforcée, à air, à gaz, etc. Certains modèles disposent aussi de verres spéciaux, traités contre le rayonnement solaire par exemple. De l’épaisseur des vitres dépend l’isolation phonique, tandis que l’épaisseur de la couche d’air (ou de gaz) définit l’isolation thermique. Tous les modèles de double vitrage peuvent s’adapter à des fenêtres existantes, même si la solution de la rénovation, dite complète, est plus efficace, mais également plus coûteuse. La rénovation complète implique en effet de changer à la fois les battants (partie mobile) et les dormants (cadre fixe) des fenêtres. Si vos dormants ne sont pas en parfait état, il faut passer par cette solution pour obtenir un résultat satisfaisant sur le plan énergétique. Si vous optez pour une pose conservant vos dormants actuels en revanche, le coût sera moins élevé, mais vous perdez en surface vitrée et en luminosité, un point à prendre en compte.

Contacter un professionnel pour installer un double vitrage est vivement conseillé

La pose du double vitrage doit quant à elle être assurée par un professionnel afin de garantir l’étanchéité de la fenêtre et d’éviter les ponts thermiques, et donc les déperditions de chaleur. En effet, une mauvaise installation réduirait à néant les bénéfices que vous pouvez retirer de tels travaux. Le professionnel en question peut également vous aider dans le choix du double vitrage le mieux adapté à vos fenêtres et à leur exposition. En outre, il peut en profiter pour évoquer la question importante de la ventilation. En effet, si vos nouvelles fenêtres ne sont pas équipées d’une entrée d’air, il faut envisager l’installation d’un système de VMC (hygro-réglable ou double flux par exemple) si vous n’en êtes pas encore équipé.

Des aides financières peuvent réduire votre investissement initial

Sachez que la pose de votre double vitrage par un professionnel est une condition pour obtenir des aides financières. De tels travaux peuvent notamment ouvrir droit, si vous respectez certaines conditions, à un crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) ou à un éco-prêt à taux zéro. Ces aides à l’investissement sont un soutien important pour l’amélioration des performances énergétiques de votre habitation. Notez toutefois que l'installation de double vitrage ne donne pas droit à une prime énergie. 

 

 

Vous souhaitez commenter cet article ?
Créez un compte et commentez cet article
Patrick L. (12)
Merci beaucoup pour cet article qui donne une bonne orientation pour le choix d'un double vitrage. Il en existe une grande variété selon les besoins de chacun. On peut voir sur l'article https://artisan-vitrier-paris.fr/guide-aoz/type-double-vitrage.php qu'il est possible de choisir un double vitrage à isolation phonique pour se protéger des nuisances sonores. En général, un tel double vitrage est de structure asymétrique, c'est-à-dire que sa plaque extérieure est plus épaisse que sa plaque intérieure. Dans le cas où on vit au rez-de-chaussée, il est intéressant de se procurer du double vitrage anti-effraction dont l'un des verres est feuilleté. Cela permet de bénéficier à la fois d'une meilleure isolation et d'un gain en sécurité.