Installation et entretien d'une pompe à chaleur géothermique

L’installation d’une pompe à chaleur géothermique est un projet d’envergure qui nécessite des autorisations administratives, l’intervention d’un professionnel qualifié ainsi qu’un entretien rigoureux. L’acquisition d’un tel équipement nécessite en outre un investissement financier conséquent. Néanmoins, en dépit des problématiques de prix de la pompe à chaleur géothermique, il faut garder à l’esprit que ce système de chauffage est très performant et vous fera réaliser des économies sur le long terme tout en valorisant votre bien immobilier. De bonnes raisons pour choisir cette solution si elle se révèle adaptée à votre habitation.

 

La pompe à chaleur géothermique nécessite des diffuseurs de chaleur adéquats

Une pompe à chaleur géothermique ne produit généralement pas d’eau à une température excédant 60°C. Pour que son rendement soit optimal, il est préférable d’installer des diffuseurs de chaleur adaptés, comme un plancher chauffant ou des radiateurs basse température qui fonctionnent avec une eau chauffée entre 45 et 55°C. Si vous êtes équipés de radiateurs anciens, il serait bon d’envisager de les changer pour que le fonctionnement de votre pompe à chaleur géothermique soit optimal. Bien sûr, si votre habitation est équipée de convecteurs électriques, le changement sera obligatoire. Cela augmente donc inévitablement le coût d’installation de votre pompe à chaleur géothermique. Le prix d’un radiateur basse température variant généralement de 200 à 500 €, il conviendra de voir si cette solution est rentable à long terme.

Les démarches administratives à suivre pour installer une pompe à chaleur géothermique

L’installation d’une pompe à chaleur géothermique modifie la configuration du sol de votre terrain, que vous optiez pour la pose de capteurs verticaux ou horizontaux. Dès lors, des démarches administratives sont obligatoires. Vous devez tout d’abord vous adresser à votre mairie pour voir dans quelle zone du Plan local d’urbanisme (PLU) vous vous situez et si vous devez obtenir une autorisation. Ensuite, dans le cas d’un forage vertical supérieur à 10 mètres, il est indispensable de faire une déclaration auprès de la DREAL de votre région (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement). Enfin, tout forage sur une nappe d’eau nécessite une déclaration en mairie. N’hésitez pas à vous entourer de spécialistes qui sauront vous guider dans vos démarches.

L’installation proprement dite de la pompe à chaleur géothermique

Que ce soit pour l’installation des capteurs (pour laquelle des études de terrain sont nécessaires), ou pour la mise en place de la pompe à chaleur, il est nécessaire de faire appel à un installateur qualifié et l’Ademe recommande fortement de choisir un artisan détenteur de la qualification QualiPAC. Une pompe à chaleur géothermique est synonyme de travaux lourds qui demandent de la précision et une véritable expertise. Non seulement ce professionnel sera indispensable pour réaliser de tels travaux, mais il pourra, en amont, vous conseiller au mieux sur le choix de la technologie et l’installation correspondant le mieux à vos besoins.

L’entretien de votre pompe à chaleur géothermique

L’entretien de votre pompe à chaleur géothermique est indispensable afin de garantir son fonctionnement. Ce dernier doit être assuré au moins une voire deux fois par an par un professionnel. Vous pouvez signer un contrat d’entretien avec votre installateur qui connaît déjà votre installation. Celui-ci contrôle les performances de la pompe à chaleur, le compresseur et l’étanchéité du circuit du liquide frigorigène. De votre côté, vous pouvez nettoyer régulièrement la borne extérieure, de même que les conduits d’insufflation intérieurs avec de l’eau savonneuse.

 

En savoir plus – Contrôle obligatoire

Il faut également savoir que si vous optez pour une pompe à chaleur réversible, capable d’assurer la climatisation en été, et que sa puissance frigorifique est supérieure à 12 kW, une inspection sera obligatoire dans l’année civile suivant son installation. Elle doit être réalisée par une personne certifiée par un organisme disposant de la norme NF EN ISO/CEI 17024 et qui est totalement indépendante de l’entreprise d’installation et/ou d’entretien de votre pompe à chaleur géothermique. Comme le stipule le décret du 31 mars 2010, cette inspection porte sur le rendement, les dimensions et les améliorations à éventuellement apporter à votre pompe à chaleur.

Vous souhaitez commenter cet article ?
Créez un compte et commentez cet article