Les travaux permettant d’obtenir le crédit d’impôt à 30%

Parmi les travaux éligibles au CITE, trois grandes familles de travaux se distinguent. Sous respect de certaines conditions, vous pouvez prétendre à un crédit d’impôt de 30% pour :

Notez que depuis le 1er janvier 2014, les panneaux solaires photovoltaïques ne sont plus éligibles au crédit d’impôt.

Pour quels travaux puis-je bénéficier d’un crédit d’impôt à 30% ?

Vérifiez votre éligibilité aux travaux de rénovation énergétique à l’aide du tableau ci-dessous. Soyez attentif à la colonne « Type d’action », elle vous indique si le crédit d’impôt s’applique à l’achat du matériel uniquement, ou à l’achat ET à la pose du matériel. La plupart des travaux sont éligibles au crédit d’impôt 2017 à condition que votre logement ait été construit il y a deux ans ou plus. Ce n’est toutefois pas le cas pour les équipements fonctionnant au bois. Ils sont éligibles au crédit d’impôt même si votre habitation est neuve. 

 

Si vous ne savez pas quels travaux d’économies d’énergie sont les plus adaptés à votre domicile, n’hésitez pas à utiliser notre diagnostic énergétique. C’est simple, gratuit et sans engagement. En quelques clics, vous connaitrez les solutions de travaux qui vous permettront de réaliser le plus d’économies.

Les travaux induits sont-ils éligibles au CITE ? 

Vos travaux de rénovation énergétique entraînent souvent des travaux de seconde zone appelés « travaux induits ». Vous pouvez en englober certains dans votre calcul du crédit d’impôt.

De manière générale, pour les matériaux d’isolation, les appareils de chauffage et les équipements de programmation de chauffage, le crédit d’impôt s’applique uniquement aux pièces constitutives de l’équipement. Tout ce qui est extérieur (éléments de raccordement, tuyauterie, etc.) ne peut pas être compris dans le crédit d’impôt.

Pour la pompe à chaleur géothermique, certains éléments nécessaires à son installation et à son fonctionnement sont éligibles au crédit d’impôt. On compte : le module hydraulique, l’échangeur de chaleur, les systèmes de stockage, le système de captage, et les tuyauteries. Par contre, sont exclus du dispositif : les émetteurs (plancher chauffant, radiateurs, etc.), le réseau de distribution, la tuyauterie, et les équipements de régulation.

Pour les poêles à bois (granulés ou bûches) et pour l’insert pour cheminée, aucune des dépenses induites n’est éligible au crédit d’impôt. En revanche, dans le cas de la chaudière à granulés de bois, vous pouvez compter les dépenses relatives à la vis sans fin, ou tout autre élément permettant l’acheminement automatique des granulés.

Les nouveaux équipements éligibles au CITE

Depuis le 1er septembre 2014, le crédit d’impôt pour la transition énergétique compte également :

  • les bornes de recharge pour véhicules électriques ;
  • les compteurs individuels d’eau chaude et de chauffage dans les copropriétés ;
  • les équipements de protection des cloisons contre les rayonnements solaires.

Découvrez les autres solutions de financement