Tout savoir sur les aides de l'ADEME, la CAF et l'ANIL

Maîtriser son budget pour la réalisation de travaux et l’adapter, prendre en compte les diverses aides et autres apports financiers que vous pouvez obtenir, mais aussi comprendre comment mettre en place certaines aides, sont autant de domaines qui suscitent des interrogations. Voici quelques éléments de réponses à des questions récurrentes.

A qui s’adresser pour savoir à quelles aides vous pouvez prétendre ?

Pour connaître l’étendue des aides auxquelles vous pouvez prétendre, la première chose à faire est de contacter le maximum d’organismes par téléphone ou par le biais de leur site internet : caisse de retraite, ADEME, administration fiscale, CAF, etc. Vous pouvez également vous renseigner par le biais de l’Anil (Agence nationale pour l’information sur le logement), mais aussi obtenir des informations auprès de l’Enerplan (Syndicat des professionnels de l’énergie solaire).

Comment maitriser son budget de travaux d’économies d’énergie ?

Dans un premier temps, avant d’entamer les démarches pour obtenir une aide, il est indispensable de connaître le coût global des travaux. Ensuite, il est recommandé de faire le point sur toutes les aides qui s’offrent à vous et qui permettront de réduire vos besoins en financement : prime énergie, crédit d’impôt à 30%, aides locales sont autant d’aides qui peuvent vous être octroyées. Nous vous invitons à utiliser notre simulateur d’économie d’énergie qui vous permettra d’identifier les travaux les plus adaptés à votre logement selon ses spécificités et celles de votre ménage.

Notre simulateur de subventions ANAH, vous aidera à savoir si vous êtes éligibles aux aides publiques et à vous faire une idée du montant . Une fois vos besoins en financement connus, vous pouvez vous renseigner quant aux diverses solutions de prêt existantes tel que l’éco-prêt à taux zéro destiné à vous aider à financer vos travaux.

Peut-on imposer à son locataire de contribuer financièrement à la réalisation de travaux ?

Vous ne pouvez pas imposer une contribution financière de votre locataire à la réalisation de travaux d’amélioration de la performance énergétique de l’habitation qu’il vous loue.. En effet, la mise en place de cette aide nécessite une concertation préalable avec votre locataire. Si vous décidez de réaliser des travaux d’économies d’énergie dans son logement et que vous souhaitez obtenir de sa part une contribution financière (représentative des gains qu’il peut réaliser en consommation énergétique), vous avez l’obligation de fournir les informations suivantes :

  • La nature des travaux à réaliser ;
  • Le montant de la contribution financière que vous souhaitez obtenir de sa part ;
  • Le montant des économies d’énergie estimées après travaux.

 

Découvrez les autres solutions de financement