Portes, fenêtres, toiture, plancher, jointures entre deux cloisons : l’étanchéité à l’air doit être optimale à tous les niveaux dans un logement. En renforçant l’enveloppe du bâti, il est possible d’éviter les infiltrations d’air pour gagner en confort et faire des économies considérables. Différentes solutions existent pour améliorer l’isolation d’un logement sans pour autant l’imperméabiliser. Explications.

Calculez vos économies d’énergie

Étanchéité à l’air : zoom sur la réglementation thermique
etancheite_a_l_air

Depuis 1975, date de la première réglementation thermique en France, les bâtiments neufs sont soumis à diverses contraintes concernant leurs performances, dont l’étanchéité à l’air.

Bon à savoir : ces règles ne s’appliquent pas aux bâtiments existants, sauf en cas de rénovation.

Pour un bâtiment rénové, les travaux doivent répondre à certaines exigences en termes d’isolation du logement, de consommation énergétique et d’émission de CO2. Si l’étanchéité d’un bâtiment rénové n’est pas une obligation réglementaire, elle doit être considérée comme une priorité. Elle permet non seulement d’éviter les infiltrations de courants d’air et d’humidité – et donc les déperditions d’énergie - et de faire des économies sur sa facture en adaptant ses équipements de chauffage (ou de climatisation) à ses besoins réels.

L’opération doit être prise en considération en amont des travaux, afin que les entreprises en charge du chantier soient informées des objectifs et coordonnent leurs efforts. En effet, la bonne isolation du logement dépendra de la qualité de la mise en œuvre et des produits choisis.

 

Le saviez-vous ?

L’étanchéité à l’air ne doit pas être totale : le logement doit être suffisamment isolé pour éviter les infiltrations d’air et d’eau, mais doit tout de même permettre le renouvellement de l’air ambiant. Si le logement est « trop » isolé, les risques de condensation d’eau et donc d’humidité à l’intérieur du foyer augmentent.

 

L’isolation d’un logement étape par étape

En fonction de la nature de la paroi à traiter, plusieurs solutions existent pour assurer l’isolation d’un logement. Qu’il s’agisse de membranes d’étanchéité à l’air, de pare-vapeur, de solutions à projeter, à dérouler, de joints isolants, l’isolation doit être effectuée sur toute l’enveloppe du bâti pour être efficace.

Les toitures anciennes sont souvent mal isolées. Il est alors nécessaire d’assurer l’isolation thermique des combles par l’intérieur et d’y associer une membrane d’étanchéité à l’air pour de meilleurs résultats.

Les murs peuvent être isolés par l’intérieur à l’aide de membranes isolantes à positionner sur le mur support ou de membranes pare-vapeur à placer côté chauffé. Si l’isolation du logement est défaillante ou inexistante sur le plan thermique, le système d’étanchéité à l’air pourra être mis en œuvre au moment de la pose de l’isolation. S’il s’agit de simples « fuites d’air », des solutions existent pour calfeutrer les trous autour des menuiseries, des prises électriques ou des entrées et sorties de tuyaux.

Les fenêtres sont une autre source de déperdition d’énergie. Si vous changez de fenêtres, veillez à ce que les nouveaux modèles soient conformes aux exigences de la RT 2012 et que le double vitrage réponde aux performances minimales (Ug inférieur ou égal à 2 W/m2.K). En termes d’isolation, des joints peuvent être disposés entre le montant des fenêtres et la paroi, empêchant ainsi l’air de s’infiltrer.

Les planchers doivent aussi attirer votre attention au moment d’isoler votre logement. S’ils se situent au-dessus d’une cave ou d’un sous-sol, prévoyez une isolation par le dessous avec un système d’étanchéité à l’air choisi selon la nature de votre sol (carrelage, parquet en bois, linoléum, béton ciré...). Le pont thermique du plancher bas peut être diminué, grâce à la mise en place d’une isolation extérieure du soubassement.

Sachez enfin que l’isolation de votre logement doit faire l’objet d’une attention particulière, pour votre confort et pour éviter de surconsommer. N’hésitez pas à faire appel à des professionnels du bâtiment pour vous aider à identifier les ponts thermiques et à y remédier efficacement.

 

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème