Entre le 30 novembre et le 11 décembre 2015, Paris accueille la COP 21, la conférence de l’ONU sur le climat. Au printemps 2015, la France a signé un accord avec le Secrétariat de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) pour l’organisation technique de la conférence.

Calculez vos économies d’énergie

Une procédure accélérée pour accueillir la COP 21

Le texte sur l’organisation de la COP 21 adopté par le Parlement

Après le Sénat en juillet, l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi sur l’organisation de la COP 21. Ce texte n’a fait l’objet que d’un seul examen par chacune des chambres du Parlement avant son adoption définitive : il fixe « l'ensemble des règles, conditions et modalités relatives à l'organisation, l'accueil et la tenue sur le territoire français de la COP21/CMP11 ».

L’organisation logistique de la COP 21

Le texte exhorte le gouvernement à « prévoir des installations médicales appropriées » ou à « faire en sorte qu'un hébergement approprié et des moyens de transports publics ou privés soient disponibles, à des tarifs raisonnables, pour tous les participants ». En effet, avec plus de 40 000 participants attendus durant la COP 21, les convois diplomatiques risquent de perturber le trafic routier en Île-de-France. Le gouvernement remettra aux délégués accrédités un pass pour accéder en transports en commun au Bourget, site de la conférence.

Atteindre une neutralité climatique

Afin de contenir le réchauffement climatique à 2°C, l’un des objectifs de la France est d’économiser la quantité des émissions de CO2 créées par l’organisation de la COP 21. Pour réaliser cette compensation volontaire, réduire la consommation de papier est l’une des pistes envisagées dans le projet de loi.

Le coût de la COP 21

La France devra verser au Secrétariat de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques un budget prévisionnel de 6 millions d’euros pour compenser les frais engendrés par l’organisation de la COP 21 à Paris plutôt qu’à Bonn, siège de l’organisation. De plus, entre hébergement, transport, sécurité, restauration et autres postes de dépense, la facture pour le sommet devrait atteindre plus de 170 millions d’euros, sans compter le mécénat estimé à 20 % du coût total.

Des retombées économiques

Malgré les perturbations engendrées par le déroulement de la COP 21 à Paris-Bourget, la conférence va rapporter environ 100 millions d’euros à la région Île-de-France. En effet, c’est près de 3 000 emplois créés pour l’organisation du sommet dans différents secteurs d’activité comme l’aménagement, l’accueil, la restauration et la gestion des déchets. La France pourra alors démontrer sa capacité à accueillir des événements internationaux et valoriser ses savoir-faire à l’échelle mondiale. L’organisation pratique de la COP 21 va donc alimenter l’économie locale et régionale.

En tant que pays hôte, la France a donc la responsabilité de la qualité de l’accueil des participants à la COP 21 avec, comme ambition, la signature d’un accord pour lutter efficacement contre les dérèglements climatiques et réduire les émissions de carbone.

Calculez vos économies d’énergie

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème