Paris organisera et accueillera du 30 novembre au 11 décembre 2015, pour sa 21ème édition, la conférence sur le climat qui s’inscrit dans un long processus de négociations internationales : 1992, le Sommet de la Terre, en 1997, le Protocole de Kyoto, enfin en 2009 et 2014, respectivement les Conférences de Copenhague et Lima.

Qu’est-ce qu’une Cop ? Quels sont les missions et enjeux de la conférence Paris Climat 2015 ?

La COP 21 : de l’organisation  à la participation

Organisée et présidée par la France, la Conférence Paris Climat 2015, marquera un tournant décisif dans la prise de conscience globale quant au réchauffement climatique.

Qu’est-ce qu’une COP ?

Les enjeux de la COP21

Paris Climat 2015 est une conférence des Parties de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Cette convention adoptée en 1992 au cours du Sommet de la Terre de Rio de Janeiro et ratifiée par 196 « parties », reconnaît l’existence d’un changement climatique d’origine humaine et demande aux pays industrialisés, principaux responsables, de lutter contre ce phénomène. La Conférence des parties (COP), organe suprême de la convention constitué de tous les États « parties », se réunit chaque année afin de prendre les décisions nécessaires à la bonne réalisation des objectifs fixés. 

Le saviez-vous ?

Dans le cadre de Paris 2015, on parle également de CMP11. La CMP désigne les États de la réunion des parties au Protocole de Kyoto et veille à la mise en œuvre de ce dernier. Paris sera la 11ème session.

Comment s’organise t-elle ?

L’organisation de cette nouvelle édition de la COP21 est confiée à la France qui va jouer un rôle de premier ordre sur la scène internationale ; rapprocher les points de vue afin de faciliter la recherche d’un consensus des Nations Unies.

Dans le cadre de l’organisation de la conférence, plusieurs étapes de négociations se succèdent en amont de la COP21 :

  • les négociations officielles de l’ONU à Genève et Bonn en février, juin, septembre et octobre, élaborent les textes de l’accord ;
  • les représentants des États, notamment ceux du G7 et du G20, échangent sur la question du changement climatique lors de leurs rencontres ;
  • chaque État doit remettre à l’ONU, ses contributions (INDC) et ses engagements mis en œuvre à l’échelle nationale ;
  • entreprises, collectivités locales, universitaires, chercheurs et associations se réunissent afin de préparer la conférence et soumettent des rapports et conclusions sur le climat.

Le secrétariat de la Convention-Cadre des Nations Unies, présentera la veille de la conférence, une synthèse des contributions de tous les pays ; l’objectif étant d’avoir un aperçu des efforts mis en place à l’échelle du globe.

Les participants à la Conférence Paris Climat 2015

La COP21 réunira :

  • les délégations officielles des 196 États signataires et de l’Union européenne, des représentants d’État et des négociateurs ;
  • les organisations non-étatiques accréditées par l’ONU notamment des entreprises (collectif BINGO), des syndicats (TUNGO), des organisations de protection de l’environnement (ENGO), des collectivités locales (LGMA) et des instituts de recherche (RINGO) ;
  • les médias dont les 3 000 journalistes présents sur place relaieront le déroulement de la conférence.

Au total, plus de 40 000 personnes sont attendues à la conférence.

Les enjeux de la COP21

Les conclusions des travaux du GIEC, Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, ont démontré que l’intensification du dérèglement climatique était principalement due à l’activité humaine, et qu’une inaction collective aurait des conséquences dramatiques sur l’environnement. L’enjeu de la COP21 : aboutir à un nouvel accord international sur le climat, applicable à tous les pays et dont l’entrée en vigueur est prévu en 2020. Son objectif, maintenir la température globale en dessous de 2°C. Selon le GIEC il faut agir pour un monde « décarboné ».

Cet accord mondial a pour objectif de lutter efficacement contre le réchauffement climatique en :

  • trouvant un nouveau modèle énergétique durable applicable à tous les pays ;
  • diminuant les émissions de gaz à effet de serre ;
  • proposant des solutions durables pour transformer nos comportements.

La COP21 permet de globaliser les enjeux du réchauffement climatique. À l’échelle locale, de nombreuses initiatives trouvent également leur place à travers l’Agenda des solutions. Ces bonnes pratiques se sont intensifiées depuis le Sommet de New York en 2014 : des actions locales communes qui devraient contribuer à renforcer les efforts de chacun.

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème