L’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) avait annoncé la rénovation énergétique d’environ 500 000 logements par an d’ici 2017. Quel bilan aujourd’hui ? Où en sont les ménages dans la réalisation de travaux de rénovation énergétique de leur habitation ? Le point avec L’énergie tout compris.

Calculez vos économies d’énergie

Un premier bilan à améliorer

Selon une enquête TNS-Sofres pour l’Ademe, environ 288 000 travaux de rénovation énergétique auraient été réalisés dans le secteur privé en 2014. À cela, on peut ajouter les 105 000 rénovations de logements sociaux effectuées dans la même année. Toutefois, les travaux spécifiques à l’amélioration de la performance énergétique donnent des résultats encore trop insuffisants. En effet, sur les 3,5 millions effectués, seuls 10 % ont fait état d’une amélioration notable de la performance énergétique des habitations.

Les raisons ? Un manque d’intérêt quant à l’amélioration de la performance énergétique des logements lors des travaux de rénovation. On constate ainsi que pour les travaux concernant les fenêtres, le souci d’amélioration de la performance énergétique ne concerne qu’un tiers des ménages. Pour les travaux liés à l’entretien des façades, l’isolation thermique est également très peu prise en compte.

Les freins à la rénovation énergétique

Plusieurs raisons expliquent que les travaux de rénovation énergétique annoncés par l’Ademe ne soient pas aussi nombreux que prévu.

Les ménages ne sont pas assez informés

L’insuffisance d’informations constitue un frein non négligeable expliquant le faible taux des travaux de rénovation énergétique entrepris par les ménages. En effet, on estime qu’un quart d’entre eux ne considère pas assez la rentabilité de tels travaux, ou en doute. De plus, seul un foyer sur cinq a connaissance de l’existence des Points Info Service, une aide de l’État mise en place afin d’offrir des informations et des conseils gratuitement. Enfin, on estime que 28 % des ménages ayant réalisé des travaux de rénovation énergétique n’ont pas bénéficié du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), alors même qu’ils répondaient aux conditions d’éligibilité.

Les coûts de la rénovation énergétique sont trop élevés

Autre frein à la rénovation énergétique : le coût important que les travaux impliquent. En effet, ils sont presque 3 fois plus coûteux que des travaux de rénovation simples. Environ 50 % des ménages déclarent ainsi ne pas avoir les moyens d’entreprendre des travaux pour améliorer la performance énergétique de leur habitation, et 22 % des particuliers jugent les aides à la rénovation encore trop insuffisantes.

Le saviez-vous ?

D’après une enquête de l’Ademe, effectuer un diagnostic de performance énergétique et se renseigner sur les travaux à engager serait le premier pas pour inciter les ménages à entreprendre des travaux. Avec le site L’énergie tout compris, vous pouvez obtenir un devis gratuit pour la réalisation de vos travaux d’économies d’énergie et bénéficier ainsi de la prime énergie

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème