Vous souhaitez effectuer des travaux de rénovation énergétique au sein de votre logement ? Certains types d’opérations doivent de préférence être réalisés avant l’hiver afin d’éviter quelques désagréments. Zoom sur les principaux travaux concernés et sur les aides qui vous permettront de réduire les coûts à votre charge.

Calculez vos économies d’énergie

Travaux de rénovation énergétique

Les travaux de rénovation énergétique

Réaliser des travaux de rénovation énergétique avant l’hiver vous permettra de réduire votre facture de chauffage mais aussi d’améliorer la classification énergétique de l’habitation et par extension sa valeur patrimoniale.

Les travaux d’isolation

Les travaux d’isolation sont les premiers types de travaux à privilégier avant l’hiver. Ils permettent d’améliorer le confort thermique des habitants mais aussi et surtout de diminuer les déperditions de chaleur au sein du logement. Dans une autre mesure, une bonne isolation permet de préserver l’habitat des trop fortes chaleurs en été.

Concernant la typologie des travaux d’isolation à privilégier, mieux vaut commencer par les combles et les murs avant le retour du froid.

  • L’isolation des combles

La toiture est responsable de 25 à 30 % des déperditions de chaleur au sein des maisons construites avant 1974 et non rénovées, une quantité non négligeable qui fait de cette partie de la maison une priorité. Selon l’état de la charpente, l’usage que l’on fait des combles et la place disponible pour poser l’isolant, différents types d’isolation sont possibles. Vous pouvez soit isoler le plancher des combles perdus, soit les versants de la toiture si les combles sont habitables.

L’isolation des combles constitue, selon l’Ademe, la solution d’isolation la plus rentable et s’avère moins coûteuse que l’isolation des murs.

  • Isolation des murs

Les murs sont les plus importants postes de déperdition de chaleur dans une maison avec une moyenne de 20 à 25 %. Pour isoler, deux alternatives sont possibles : par l’intérieur ou par l’extérieur. La première solution sera moins coûteuse mais impactera la surface habitable tandis que la seconde permettra de mieux éliminer les ponts thermiques mais présentera un coût souvent plus important et nécessitera une demande de travaux. L’enveloppe budgétaire allouée aux travaux, les caractéristiques du bien et le type d’isolant sont autant de critères à prendre en considération pour choisir entre les deux types d’isolation.

Bon à savoir

Les travaux d’isolation doivent également être l’occasion de se pencher sur la ventilation. Le logement ne doit en effet pas être hermétique et doit permettre le renouvellement de l’air.

À lire aussi : Grand nettoyage de printemps : les points à vérifier dans la maison

L’installation d’un nouvel appareil de chauffage

Les remplacements d’anciens appareils de chauffage sont d’autres types de travaux de rénovation énergétique à effectuer avant l’hiver. Cela permet de prévenir tout retard et de ne pas se retrouver dans un logement froid une fois la saison de chauffe de retour.

Pour maximiser ses économies d’énergie, les appareils à privilégier sont les suivants :

  • Poêle à granulés

Les poêles à granulés offrent des rendements supérieurs à 80 % et sont alimentés avec un combustible peu onéreux et renouvelable. Pour choisir un appareil rentable, optez pour un poêle labélisé Flamme Verte et ayant un niveau de performance minimum de 5 étoiles.

  • Pompes à chaleur air/air et air/eau

Les pompes à chaleur sont des appareils de chauffage qui vous permettent de réduire considérablement votre facture énergétique. Elles utilisent en effet des ressources gratuites et inépuisables pour créer de la chaleur, excepté la consommation d’électricité minime nécessaire pour faire fonctionner l’appareil. La pompe à chaleur air-air peut couvrir jusqu’à 60 % des besoins en chauffage contre 70 % pour la version air-eau.

  • Chaudière à haute performance énergétique au fioul ou gaz

Avec un rendement de plus de 90 %, les chaudières à hautes performances énergétiques vous permettent de bénéficier d’au moins 20 % d’économies d’énergie sur votre facture.

 

Quelles aides pour financer mes travaux de rénovation énergétique ?

Plusieurs aides permettent de réduire les coûts des travaux de rénovation énergétique. Parmi les dispositifs phares figurent :

  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) ;
  • La prime énergie ;
  • L’éco-prêt à taux zéro ;
  • Les aides de l’Anah ;
  • Les aides des collectivités locales.

À chaque aide correspondent des critères d’accès spécifiques. Ressources, type de travaux pris en charge, performance des appareils, résistance des matériaux isolants, le fait de faire appel à un professionnel Reconnu garant de l’environnement (RGE), etc.

N’hésitez pas à bien vous renseigner avant d’entreprendre la réalisation des travaux.

 

Le saviez-vous ?

Total propose une prime bonifiée aux ménages effectuant des travaux de rénovation énergétique. N’hésitez pas à effectuer une simulation afin de connaître le montant de la somme dont vous pouvez bénéficier.

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème