Avant de vous attaquer à des travaux d’isolation, il est essentiel de prendre en compte plusieurs points : les bénéfices à en tirer, la nature des travaux à effectuer, leurs coûts et les aides financières auxquelles vous pourrez prétendre.

 

Travaux d’isolation

Identifier ses besoins en isolation thermique

Bien isoler votre logement est essentiel pour éviter les déperditions de chaleur et assurer un confort optimal aux habitants de votre foyer. Mais pour éviter toute démarche inutile et pour établir un budget cohérent avec votre projet, il est important de connaître vos besoins en matière de travaux d’isolation thermique.

Faire une étude thermique

Avant de vous lancer dans les travaux d’isolation, une étude thermique de votre logement s’impose. À ne pas confondre avec le diagnostic de performance énergétique (DPE), l’étude thermique permet de déterminer quels travaux effectuer en priorité grâce à une analyse précise de l’isolation, de la circulation de l’air et du système de chauffage, entre autres.

Les travaux d’isolation thermique prioritaire

Les plus grosses déperditions de chaleur dans une maison se situent au niveau du toit et des combles (30 %), mais aussi au niveau des murs extérieurs directement confrontés au froid. Viennent ensuite la ventilation, les vitres, les sols et les ponts thermiques. Pour plus d’efficacité, tous les travaux d’isolation sont à effectuer. Cependant, si votre budget ne le permet pas, privilégiez donc l’isolation du toit et des murs afin de diminuer les déperditions de chaleur de plus de 50 %.

 

Travaux d’isolation thermique : à quel coût ?

Le prix d’une isolation thermique va dépendre du type de travaux à effectuer, de la superficie à isoler, du matériau isolant choisi, de la technique de pose et du coût de la main-d’œuvre.

Établir un budget travaux

Le budget des travaux va varier si vous faites les travaux vous-même ou si vous faites appel à un artisan. Évidemment, l’intervention d’un professionnel sera plus coûteuse, mais vous aurez la garantie d’une isolation bien faite. N’hésitez pas à contacter plusieurs artisans et à demander des devis pour avoir une idée du budget. En général, il faut compter entre 20 et 80 €/m2 pour l’isolation des combles perdus, environ 60 €/m2 pour l’isolation des murs par l’intérieur et 160 €/m2 pour l’isolation des murs par l’extérieur.

Profiter des aides financières

Dans le cadre de la transition énergétique pour une croissance verte, l’État et l’Anah ont mis en place des aides financières pour encourager les travaux de rénovation énergétique. Parmi les principales aides allouées pour les travaux d’isolation :

  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) permet de déduire de l’impôt sur le revenu 30 % des dépenses pour les travaux d’isolation thermique effectués par un artisan RGE, pour une somme maximum de 8 000 €. À noter que le CITE est cumulable avec l’éco-prêt à taux zéro et les autres aides de l’Anah, des collectivités territoriales et des fournisseurs d’énergie.
  • L’éco-prêt à taux zéro permet de bénéficier d’un prêt sans intérêts et sans conditions de ressources, d’une valeur plafonnée à 30 000 € et remboursable sur 15 ans maximum. Le prêt est également cumulable avec d’autres aides.
  • Le programme « Habiter Mieux » de l’Anah octroie une aide pour les travaux d’isolation, dont le montant varie en fonction des ressources du ménage.

Ces aides permettent donc de réduire de manière significative le prix d’une isolation thermique.

 

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème