Encore peu répandu dans le secteur résidentiel, le plafond rayonnant représente pourtant une solution de chauffage confortable et performante. L’énergie tout compris fait le point pour vous sur le fonctionnement, les avantages et les limites du plafond rayonnant.

Calculez vos économies d’énergie

Qu’est-ce qu’un plafond rayonnant ?

Le plafond rayonnant : une solution de chauffage innovante

Le plafond rayonnant est une solution de chauffage qui s’apparente au chauffage au sol.

Il existe deux types de plafonds rayonnants.

  • Le plafond rayonnant électrique : un film chauffant est collé sur un panneau isolant de haute densité et fixé sur les ossatures du plafond. Les modules sont ensuite raccordés à l’électricité et éventuellement connectés à un thermostat. Une plaque de plâtre vient terminer l’ensemble pour dissimuler l’installation.
  • Le plafond rayonnant hydraulique : alimenté par une pompe à chaleur réversible, ce système est plus coûteux qu’une installation électrique, mais permet de réguler la température en fonction du degré d’humidité de l’air ou de la température extérieure. Par ailleurs, le plafond rayonnant hydraulique peut être rafraîchissant en été.

Bon à savoir :

Contrairement au plancher chauffant, le plafond rayonnant s’adapte aussi bien aux constructions neuves qu’aux travaux de rénovation.

Plafond rayonnant : avantages et inconvénients

En choisissant cette solution de chauffage, vous profiterez de nombreux avantages, bien que le plafond rayonnant connaisse également certaines limites.

Les avantages du plafond rayonnant

Le plafond rayonnant est une solution de chauffage sans contrainte qui se révèle avantageuse sur différents points.

  • Il assure une chaleur douce et homogène : contrairement à un convecteur qui chauffe l’air et produit ainsi une chaleur inégale, le plafond rayonnant émet dans toutes les directions, pour une température homogène du sol au plafond. Un plafond chauffant rayonnant chauffe de manière homogène de 60 à 90% de la surface, contre 3 à 7% pour un radiateur et jusqu’à 50% pour un plancher chauffant ;
  • La chaleur se diffuse rapidement : grâce à cette solution de chauffage très réactive, la montée en température s’effectue en 30 minutes environ ;
  • Vous pouvez choisir le revêtement de sol qui vous plait.

Quelques limites au plafond rayonnant

Les principaux inconvénients du plafond rayonnant sont son coût d’installation plus élevé qu’un chauffage au sol et la perte de volume dans la pièce en raison de la réduction de la hauteur.

Le saviez-vous ?

Une hauteur sous plafond d’au moins 2,40 mètres est recommandée pour installer un plafond rayonnant. En dessous de cette hauteur, il existe un risque de chaleur trop élevée au centre de la pièce.

Pour aller plus loin :

Calculez vos économies d’énergie

Sur le même thème