Le mercure s’affole dans le thermomètre, les températures grimpent en flèche et votre maison prend des allures de fournaise. Pour apporter un peu de fraîcheur chez vous, vous décidez d’investir dans une climatisation. Mais pour un rendement optimal, le choix des équipements n’est pas à prendre à la légère. Petit tour d’horizon des critères à prendre un compte pour bien choisir son système de climatisation.

Comment choisir une climatisation ?

Le type de climatisation

Se rafraîchir pendant quelques mois, c’est bien. Investir pour utiliser ses équipements toute l’année, c’est mieux. Plutôt que de vous contenter uniquement d’air frais, n’hésitez pas à vous tourner vers les climatisations réversibles : elles rafraîchissent l’été et chauffent l’hiver.

Les modèles, de plus en plus perfectionnés, présentent aujourd’hui des prix abordables qui varient selon l’appareil que vous choisirez (voir ci-dessous).

La puissance de sa climatisation

Pour savoir comment choisir une climatisation, il faut d’abord cibler la/les pièce(s) que vous souhaitez équiper et tenir compte de certains critères :

  • Isolation de votre maison ;
  • Dimension du volume à rafraîchir ;
  • Orientation de la façade ;
  • Climat de la région ;
  • Autres sources de chaleur de la pièce (télévision, réfrigérateur, etc.).

En cas de doute, tournez-vous vers un professionnel qui réalisera un bilan thermique. Vous pouvez également déduire une puissance en comptant 100 watts par mètre carré, par exemple 3 kW pour 30 m². Votre climatiseur sera dimensionné de manière à ce que la température intérieure soit maintenue à 26 °C.

La consommation électrique

Tous ces critères sont à prendre en compte car plus la puissance est élevée et plus votre climatisation consomme de l’électricité. Mais des équipements trop petits et donc non adaptés ne sont pas recommandés : si la puissance est trop faible, votre appareil tournera en surrégime, et consommera davantage.

En moyenne, utiliser votre climatisation environ 4 heures par jour entraîne une hausse de votre facture d’électricité d’environ 15 % par mois. Au-delà, pour une consommation plus fréquente, l’augmentation peut atteindre les 25 %.

 

Les différents modèles de climatisation

Il est important de choisir une climatisation en fonction de l’usage que vous comptez en avoir. Là encore, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Climatiseur monobloc : idéal pour les usages occasionnels. Facilement transportable d’une pièce à l’autre, il est également très simple de l’installer. Côté prix, ce sont les plus abordables du marché. Vous pourrez vous en procurer un pour 300 à 1 000 €. Quelques désavantages toutefois : il prend de la place, doit être installé près d’une ouverture (une fenêtre généralement) pour laisser sortir le tuyau d’évacuation et est un peu bruyant.
  • Climatiseur split ou multi-splits : une installation fixe pour des usages plus réguliers, au-delà des simples mois d’été. Un bloc est installé en extérieur et une ou plusieurs unités (ou splits) sont mises en place dans les pièces à rafraîchir. Ce type de climatiseur vous coûtera au minimum 1 000 €, hors coût d’installation.
  • Climatiseur split mobile : mélange des deux avantages des deux précédents modèles, il convient surtout aux grands volumes. Son prix de vente varie entre 800 et 1 300 €.

 

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème