Le cours de l’électron a chuté de 20 % en deux mois, un désavantage de taille pour EDF et qui fait le bonheur de ses concurrents, qui peuvent ainsi s’approvisionner moins cher. Qu’est-ce qui provoque cette baisse du prix de l’électricité, et quelles sont les évolutions envisageables ?

L’énergie tout compris en partenariat avec JeChange.fr vous propose un outil de comparaison des fournisseurs de gaz et électricité. Comparez les meilleurs prix du marché, et obtenez un devis personnalisé des offres les moins chères en cliquant ci-dessous.

Jusqu’à 100 euros d’économie sur votre facture

Le prix de l’électricité en baisse depuis deux mois

Prix de l’électricité en baisse : EDF en difficulté

Le cours de l’électron sur le marché de gros a diminué de 20 % en l’espace de deux mois, se négociant actuellement à 28 € le mégawattheure (MWh) environ. À titre de comparaison, jusqu’à la fin de l’année 2014, l’électricité atteignait 42 €/MWh, au même niveau que le tarif auquel EDF devait vendre une part de son électricité à ses concurrents. Le prix de l’électricité a connu une baisse régulière tout au long de l’année 2015, avant de descendre plus brutalement en décembre. Un phénomène qui s’explique de plusieurs manières :

  • la consommation d’électricité en Europe est globalement en baisse depuis son pic de 2006 ;
  • les cours du gaz et du charbon, servant de combustible pour la production électrique, sont en baisse
  • les énergies renouvelables grignotent de plus en plus de parts de marché ;
  • l’effondrement des cours du pétrole a précipité la chute des prix.

Cette baisse des tarifs menace les comptes d’EDF. En effet, le phénomène favorise ses concurrents qui s’approvisionnent à moindre coût et proposent des offres plus attractives face au tarif réglementé d’EDF, toujours à 42€/ MWh. Principal danger : voir les clients quitter l’électricien public pour souscrire au prix de marché de l’électricité proposés par les autres prestataires.

Un prix de marché en deçà des prévisions

La fin des tarifs réglementés pour les entreprises et les collectivités expose la production d’EDF aux prix de marché de l’électricité. Pour établir son budget 2016 et ses perspectives sur le moyen terme, EDF a évalué un prix de marché à 37€/MWh. La réalité des tarifs, plus bas que prévu, pourrait durement impacter le producteur et fournisseur d’électricité dès 2017.

Selon les prévisions, une baisse du prix de marché d’un euro provoquerait un manque à gagner de 234 millions d’euros de marge brute dès 2017. Si les tarifs restent stationnaires, à 28 €/MWh, les pertes se chiffreraient à 2,1 milliards d’euros pour EDF.

Sans compter que le groupe est également présent en Italie et au Royaume-Uni, où les prix de marché de l’électricité baissent également. Comme pour le prix du pétrole et du charbon, l’avenir dépendra de la durée de cette baisse. Cependant, rien à l’heure actuelle ne laisse présager une remontée massive et rapide des prix.

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème