Peu coûteuse, la PAC air-air est une solution adaptée pour respecter la nouvelle règlementation thermique de 2012 destinée aux bâtiments neufs.

Quelles sont les exigences de la RT 2012 ? Quelle PAC air-air faut-il choisir pour respecter  les obligations mentionnées dans cette réglementation. 

RT 2012 : rappel

Quelle PAC air-air choisir pour respecter la RT 2012 ?

La réglementation thermique 2012, ou RT 2012, résulte d’une volonté de modifier l’orientation énergétique de la France. Concrètement, cette réglementation a pour objectif de limiter la consommation d’énergie primaire des bâtiments neufs, mais également d’introduire un haut niveau de qualité énergétique quel que soit le système choisi. La RT 2012 doit aussi permettre d’assurer un équilibre technique et économique entre les énergies mises en place pour la production d’eau chaude et le chauffage.

Cette RT 2012 prévoit 3 exigences de résultat, qui concernent le besoin bioclimatique, la consommation énergétique primaire et le confort estival.

Bien choisir sa PAC air-air

Le choix d’une PAC air-air respectueuse de la RT 2012 dépend de plusieurs critères.

Les 2 types de PAC air-air

Il existe actuellement 2 systèmes de soufflerie destinés à diffuser l’air extérieur chauffé vers l’intérieur de l’habitation :

  • Les splits aérothermiques : ces émetteurs, qu’on appelle également ventilo-convecteurs, rappellent les convecteurs électriques. De manière générale, il faut prévoir un split aérothermique par pièce que l’on souhaite chauffer. Ces ventilo-convecteurs peuvent au choix, être fixés au mur ou encastrés dans le plafond ;
  • Le diffuseur centralisé : un seul ventilo-convecteur de taille importante est situé sous les combles ou dans une pièce dédiée. La chaleur est restituée via un système de gaines véhiculant l’air chaud dans chaque pièce à travers des grilles installées sur les murs.

Bon à savoir : une PAC air-air proposant différents détecteurs, tels que les mouvements humains ou l’intensité de la lumière du soleil, par exemple, offre la possibilité d’ajuster plus précisément la production de chaleur.

Vérifier le COP de la PAC air-air

On parle de COP pour évoquer le coefficient de performance d’un système de chauffage. Ce coefficient de performance est calculé selon un rapport entre l'énergie primaire consommée et l'énergie obtenue sous la forme de chaleur. Pour respecter au mieux la RT 2012, le rendement d’un générateur de chauffage doit être optimisé au maximum. Dans le cas des PAC air-air, le COP doit être supérieur ou égal à 3,4 pour pouvoir donner accès à la prime énergie.

Hormis dans les zones exposées aux bruits extérieurs avec impossibilité d’ouvrir les fenêtres, une PAC air-air qui respecte la RT 2012 ne devrait pas être réversible. En effet, la réglementation n’encourage pas la climatisation, jugée trop gourmande en énergie.

 

Pour aller plus loin : 

                                           Être mis en relation avec un artisan sélectionné par Total

Sur le même thème