Vous souhaiteriez installer une pompe à chaleur, mais vous vous questionnez encore sur l’impact environnemental d’un tel équipement. La pompe à chaleur est-elle réellement écologique ? L’énergie tout compris fait le point sur ce système de chauffage de plus en plus prisé.

                                         Être mis en relation avec un artisan sélectionné par Total

Oui, la pompe à chaleur est écologique

La pompe à chaleur est-elle écologique ?

Pour fonctionner et produire de la chaleur, une PAC qu’elle soit air-air ou air-eau utilise la chaleur présente dans le sol,  l’air ou l’eau, limitant ainsi l’utilisation d’énergies fossiles comme le gaz ou le fioul, beaucoup plus polluantes et non renouvelables.

Autre avantage écologique de taille ; à production équivalente, ce type d’installation rejette 3 à 4 fois moins de gaz carbonique qu’une chaudière classique.

Quelques nuances cependant …

La mise en marche d’un tel équipement nécessite de l’électricité, produite soit par des centrales à gaz, à fioul ou à charbon, soit par des centrales nucléaires. Dans le premier cas, les centrales rejettent du gaz à effet de serre ; dans le second cas, la gestion des déchets nucléaires particulièrement nocifs, reste l’une des préoccupations écologiques majeures.

Le saviez-vous ? 

Une PAC réversible qui permet de tempérer une habitation l’été en produisant de l’air frais, consomme encore plus d’électricité.

Par ailleurs, les pompes à chaleur les plus anciennes utilisent un fluide frigorigène responsable de l’accélération du phénomène de gaz à effet de serre. Ce fluide peut produire entre 1300 et 39 000 fois plus de gaz à effet de serre que le CO².

Enfin, l’efficacité d’une pompe à chaleur peut parfois être insuffisante pour chauffer la totalité d’un logement, surtout en période de grand froid. Un système de chauffage traditionnel, souvent électrique, est alors nécessaire pour assurer un confort optimal aux habitants.

PAC et écologie : ce qu’il faut retenir

Globalement,  la pompe à chaleur est un système plus écologique que les autres installations de chauffage. Dans les années à venir de nombreux progrès devraient voir le jour.  Par exemple, les fluides qui interviennent dans le fonctionnement d’une pompe à chaleur sont d’ores et déjà moins nocifs.

À l’époque où les politiques environnementales se multiplient et où les objectifs de la Loi de transition énergétique conduisent vers un nouveau modèle énergétique de la France, la pompe à chaleur demeure un des moyens les plus écologiques de se chauffer.

 

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème