La pompe à chaleur représente un moyen écologique de se chauffer, puisque ce système utilise des ressources naturelles pour produire de la chaleur. Quelles sont les différences entre les pompes à chaleur ? L’énergie tout compris dresse ici un comparatif des pompes à chaleur pour vous aider à choisir.

 

Pompe à chaleur : pour quels usages ?

Comparatif des différentes pompes à chaleur

Le choix d’une pompe à chaleur dépend essentiellement de l’usage envisagé. En effet, les PAC sol/sol, sol/eau, eau/eau ou air/eau permettent par exemple de produire de l’eau chaude sanitaire en plus du chauffage, ce qui n’est pas le cas de la PAC air/air.

Par ailleurs, certaines pompes à chaleur nécessitent un chauffage d’appoint pour compléter leurs actions. C’est le cas pour la pompe à chaleur air/air, mais aussi parfois pour la pompe à chaleur air/eau, si celle-ci n’est pas assez performantee.

Idem pour les possibilités de rafraîchissement offertes par les différentes pompes à chaleur. Là encore, le comparatif des pompes à chaleur permet de mettre en avant les différences inhérentes à chaque modèle. Les PAC eau/eau, air/air et air/eau ont la capacité de rafraîchir un logement (sauf si les émetteurs sont des radiateurs, dans le cas des PAC eau/eau et air/eau), tandis que les pompes à chaleur sol/sol à plancher chauffant n’offrent pas cette option.

La mise en place des pompes à chaleur

Outre leurs performances, les pompes à chaleur se distinguent également entre elles par leur installation et leur mode de fonctionnement.

Ainsi, si les pompes à chaleur air/air et air/eau conviennent toutes deux aux appartements à chauffage individuel (mais modifient l’esthétique du bâtiment), seules les PAC eau/eau ou air/eau peuvent s’adapter à un réseau de chauffage central existant. Les PAC sol/sol, de leur côté, exigent un avis technique de la CSTB.

Grâce à ce comparatif des pompes à chaleur, choisissez également votre matériel en fonction des températures de votre région. Une pompe à chaleur géothermique ou eau/eau est idéale pour les climats rigoureux, alors que les autres solutions peuvent potentiellement présenter des baisses de performances en dessous de -15°.

Les précautions à prendre avant de faire installer une pompe à chaleur chez soi varient elles aussi selon les modèles. Une solide expérience de l’installateur, voire du foreur, est nécessaire pour la mise en place des PAC sol/sol, sol/eau ou eau/eau. La PAC air/air, elle, a besoin d’un réseau de gaines de soufflage de l’air dans les combles ou dans un faux plafond pour fonctionner. Enfin, le niveau sonore d’une pompe à chaleur air/eau constitue un critère de choix important.

Le saviez-vous ?

La consommation énergétique d’une pompe à chaleur est exprimée par le COP, le coefficient de performance. Ce coefficient permet de définir le rapport entre l’énergie consommée et la chaleur produite par la PAC : le mieux est donc de choisir une pompe à chaleur au COP le plus élevé possible.

 

Pour aller plus loin : 

                                         Être mis en relation avec un artisan sélectionné par Total

Sur le même thème