Une pompe à chaleur, également appelée PAC, permet de chauffer un logement en utilisant les calories contenues dans l’eau, la terre ou l’air.

Système de chauffage écologique et permettant de réaliser jusqu’à 75 % d’économie sur votre facture énergétique, l’installation d’une pompe à chaleur nécessite au préalable de définir certains critères qui guideront votre choix.

Se renseigner sur les différentes PAC

Choisir sa pompe à chaleur : quels sont les critères à prendre en compte ?

Choisir une pompe à chaleur adaptée à vos besoins et aux spécificités du logement  implique de connaître les grandes familles de produits proposées sur le marché.

Les pompes à chaleur aérothermiques

Les pompes dites aérothermiques, notamment la PAC air/air ou air/eau sont les plus répandues. La première puise l’air extérieur et le restitue chauffé à l’intérieur de votre logement à l’aide d’un fluide frigorigène présent dans les circuits de la pompe. La seconde puise les calories dans l’air extérieur et les restitue dans l’eau de chauffage.

Les PAC géothermiques

Les pompes à chaleur géothermiques quant à elles, prélèvent la chaleur dans le sol soit :

  • à l’aide de capteurs horizontaux installés de façon à couvrir 2 fois la surface habitable à chauffer ;
  • grâce à des capteurs verticaux de 50 m de profondeur permettant de chauffer une habitation de 120 m2.

Les pompes à chaleur hydrothermiques

Ce système de chauffage n’est envisageable que si le terrain dispose de ressources en eau suffisantes. Une autorisation administrative doit être préalablement demandée.

Bien dimensionner sa pompe à chaleur

La performance et la durée de vie d’une PAC dépendront notamment de son dimensionnement. Choisir une pompe à chaleur surdimensionnée engendrera un investissement plus important à l’achat, une augmentation de vos dépenses énergétiques et une usure plus rapide du système. Une pompe à chaleur sous dimensionnée ne permettra pas de subvenir à vos besoins énergétiques, impliquant dans de nombreux cas l’utilisation d’un chauffage d’appoint électrique.

Évaluer la performance de votre pompe à chaleur

Le COP, Coefficient de performance, est l’un des critères permettant de mesurer les performances d’une pompe à chaleur. Il correspond au rapport entre l’énergie thermique restituée et l’énergie électrique dépensée pour y parvenir. Le mieux est donc de choisir une pompe à chaleur bénéficiant d’un COP le plus élevé possible.

Ainsi, une pompe fournissant 3 kWh de chaleur en n’utilisant qu’1 kWh d’électricité bénéficiera d’un COP de 3. Ce coefficient doit être employé pour comparer des pompes à chaleur de même catégorie ; chacune possède des critères d’évaluation distincts.  

De même, ce coefficient n’est pas représentatif d’une période de chauffe puisqu’il ne prend en compte qu’une température extérieure définie (7°C pour une PAC air/eau). Le COPA ou COP saisonnier, permet d’évaluer les performances d’une PAC sur l’ensemble de la saison de chauffe.

Se renseigner sur les aides proposées pour l’installation d’une PAC

Changer une installation de chauffage implique un investissement de départ conséquent. Avant même de choisir votre pompe à chaleur, renseignez-vous sur les aides et subventions pouvant être accordées dans le cadre de travaux de rénovation énergétique. Sous certaines conditions, vous pourrez bénéficier notamment d’un crédit d’impôt, et de l’éco-prêt à taux zéro.

Le saviez-vous ?

L’obtention d’une aide est souvent conditionnée par l’installation d’une PAC par un professionnel possédant le label RGE (Reconnu garant de l’environnement). N’hésitez pas à demander un devis gratuit !

 

Pour aller plus loin : 

Être mis en relation avec un artisan sélectionné par Total

Sur le même thème