En rénovation ou dans une construction neuve, l’installation d’une pompe à chaleur permet de chauffer efficacement votre logement. Selon les caractéristiques de votre pompe à chaleur (à diffusion air ou à diffusion eau, haute ou basse température) et de votre maison (neuve ou rénovée, revêtement du sol, radiateurs déjà existants...) le système de chauffage choisi peut varier. Découvrez comment choisir la meilleure solution et optimiser le rendement de votre installation.

Demander un devis gratuit

Pompe à chaleur et plancher chauffant : avantages et inconvénients

Le chauffage par pompe à chaleur dans un logement peut facilement être couplé à un plancher chauffant. Diffusant une chaleur agréable, cette solution génère une température bien répartie qui ne dépasse pas les 28 °C pour un confort optimal. Contrairement aux planchers chauffants commercialisés par le passé, les nouveaux modèles ne provoquent pas une sensation de jambes lourdes lorsqu’ils fonctionnent. Autre avantage, ces systèmes de chauffage permettent de libérer de la place dans votre logement, supprimant la nécessité d’installer des radiateurs muraux.

Les planchers chauffants sont simples à installer dans le cas d’une construction. En revanche, dans le cadre d’une rénovation, il est compliqué voire impossible d’opter pour cette solution. En effet, l’installation d’un tel plancher demande de rehausser le sol de quelques centimètres, et donc d’ajuster le bas de chaque porte.

Par ailleurs, dans le cadre d’une rénovation, il sera nécessaire de refaire tous les sols pour faire passer les circuits d’eau. Ces planchers sont compatibles avec tous les revêtements ayant une certaine inertie (le carrelage, le béton, la terre cuite), mais pas avec la moquette et le parquet flottant ou collé.

Le saviez-vous ?

En été, il est possible de rafraîchir votre logement grâce au plancher chauffant si vous disposez d’une pompe à chaleur réversible. La température peut baisser jusqu’à 22 °C. En dessous de ce thermostat, il existe un risque de condensation de l’eau à la surface du sol.

Les radiateurs haute ou basse température, efficaces et peu contraignants

Si le plancher chauffant vous semble trop contraignant à mettre en place ou que vous rénovez un logement, vous pouvez opter pour des radiateurs haute ou basse température. Si leur mise en place est identique, ces systèmes de chauffage fonctionnent différemment :

  • Les radiateurs haute température sont les plus répandus, il s’agit des radiateurs à eau classiques. Ils chauffent l’eau à plus de 65 °C et doivent être alimentés par une PAC haute température, un peu plus onéreuse que les modèles basse température.
  • Les radiateurs basse température sont plus grands, pour offrir une surface d’échange plus importante. Leur alimentation se fait grâce à une pompe à chaleur basse température, chauffant l’eau à 55 °C maximum.

Dans le cadre d’une construction, si vous n’avez pas encore opté pour une solution, préférez les radiateurs basse température qui permettront un chauffage par pompe à chaleur plus performant et moins cher. Toutefois, les radiateurs et les pompes à chaleur haute température ne sont pas moins performants : leur consommation électrique est juste un peu plus élevée.

 

Pour aller plus loin :