La ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, Ségolène Royal, espère lancer en juillet l’examen du projet de loi sur la transition énergétique en commission parlementaire. Le passage du texte de loi en juin en Conseil des ministres est donc plus que jamais d’actualité, malgré les rumeurs annonçant son report.

Le projet de loi sur la transition énergétique
Transition énergétique : Ségolène Royal chargée de promouvoir le projet de loi

Si les délais sont respectés, le projet de loi sur la transition énergétique pourrait se concrétiser d’ici la fin de l’année 2014. La réforme se traduirait concrètement par une diminution de 50 à 75% de la part du nucléaire dans la production électrique du pays dans un délai de 10 ans. Avant que cette proposition n’aboutisse, Ségolène Royal a invité les territoires à s’investir concrètement dans le projet de loi sur la transition énergétique, et ce dans le but de démontrer que « la France est déjà sur le chemin » d’une telle évolution.

Si cette transition n’est pas encore actée, elle est déjà en marche dans les régions et les départements français, comme le constate la ministre de l’Écologie. Elle souligne les « réalisations exemplaires » qu’il faut à présent généraliser. « Mon objectif sur les trois ans est de créer 100 000 emplois grâce à cette transition écologique et énergétique », indique Ségolène Royal, qui souhaite que les Français voient rapidement les conséquences de ces évolutions.

Pour remplir les enjeux de la transition énergétique, la ministre prévoit d’accélérer le développement des filières des énergies renouvelables, en multipliant notamment les appels d’offres pour déployer l’éolien en mer (hydrolienne). Le chantier de la performance énergétique en bâtiment, et celui de la rénovation énergétique de l’habitat constituent les autres fers de lance du projet. En ce sens, la ministre de l’Écologie souhaite étendre le dispositif d’avance sur travaux aux foyers à revenus moyens, et ce dans le but d’encourager une majorité de Français à emboîter le pas de la transition énergétique.

Les enjeux de la transition énergétique

Pour rappel, le projet de loi sur la transition énergétique est un aspect central de la transition écologique. En France, le terme désigne le passage du système énergétique actuel, exploitant des énergies non renouvelables, à un bouquet énergétique s’appuyant sur des ressources d’origine renouvelable. L’enjeu de la transition énergétique consiste donc à développer, dans les années à venir, des solutions qui viendront se substituer aux ressources limitées et non renouvelables que sont les combustibles fossiles (comme le charbon et le pétrole), et fissiles (comme l’uranium ou le plutonium). Le remplacement progressif de ces ressources pour une majorité des activités humaines, des transports aux industries en passant par le chauffage ou l’éclairage, est l’un des principaux enjeux de la transition énergétique.

Selon le discours prononcé par Ségolène Royal lors de la réunion du Conseil National de la Transition Écologique, le 29 avril dernier, seule une mutation écologique, économique et sociale peut répondre aux urgences immédiates, et au long terme, de notre société. Un enjeu majeur de la transition énergétique qui ne verra le jour que s’il s’appuie sur des politiques publiques volontaristes, et bénéficie de la forte implication de chacun. 

Sur le même thème