Le 15 juillet dernier à l’occasion du conseil des ministres, Manuel Valls a vivement encouragé les porteurs de projet en rapport avec les rénovations énergétiques à prendre des initiatives.

Calculez vos économies d’énergie

Rénovation énergétique : Valls soutient les porteurs de projets

Lors de son communiqué qui a en partie porté sur le Plan Junker, Manuel Valls a insisté sur le fait que les porteurs de projets, qu’il s’agisse de collectivités territoriales, d’investisseurs ou d’acteurs publics, devaient se manifester et solliciter directement l’aide de la Banque Européenne d’investissement, qui a alloué 400 millions d’euros à la rénovation énergétique de logements. Une somme conséquente qui devrait aider la France dans sa volonté de réduire les dépenses énergétiques des ménages sur le long terme.

BpiFrance propose également une aide substantielle à travers sa garantie des prêts. Le montant de l’aide se chiffre à 420 millions d’euros et est destinée au financement d’entreprises souhaitant mettre en place des projets innovants, qu’il s’agisse de PME ou d’entreprises de taille intermédiaire. Ces deux dispositifs mettant à disposition des fonds non négligeables seront complétés par un co-financement de la France s’élevant à 8 mds d’euros ; de quoi encourager encore un peu plus les projets portant sur la rénovation énergétique et compléter les aides régionales déjà existantes. 

Manuel Valls a également rappelé que les porteurs de projets peuvent bénéficier d’un accompagnement, notamment par le biais du dispositif de coordination interministérielle au sein du Commissariat général à l’investissement, qui travaille main dans la main avec les collectivités territoriales.

 

Les entreprises sont donc fortement encouragées à mettre en œuvre leurs projets visant à contribuer à l’amélioration des performances énergétiques de la France. L’enjeu est de taille puisque la France ambitionne de :

  • réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre ;
  • diminuer de 30 % la consommation française d’énergie fossile d’ici 2030 ;
  • porter à 32 % la part des énergies renouvelables dans notre consommation énergétique.

Le saviez-vous ?

Les particuliers sont également accompagnés lorsqu’ils souhaitent réaliser des travaux de rénovation énergétique à travers des aides financières et fiscales. Crédit d’impôt pour la transition énergétique, TVA à taux réduit, aides régionales, éco-prêt à taux zéro, aides de l’Anah, prime énergie : les aides prennent plusieurs formes. Chacune d’entre elles est accessible selon des modalités différentes, en fonction du nombre de personnes composant le foyer, de la typologie des travaux, des ressources des occupants, etc. N’hésitez pas à vous renseigner afin de savoir si vous remplissez les conditions nécessaires.

Calculez vos économies d’énergie

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème