Face à la multiplication des labels ou autres appellations, les clients ont du mal à s’y retrouver. Pourtant, afin de réaliser des études ou pour effectuer la maîtrise d’œuvre, il est important d’identifier les professionnels compétents qui pourront procéder aux travaux d’amélioration énergétique dans votre logement. La qualification RGE Études, établie en 2013 et reconduite en 2016, valorise ce savoir-faire tout en permettant aux clients d’obtenir des aides.

Calculez vos économies d’énergie

Valoriser les prestations d’études en performance énergétique avec la qualification RGE

En 2011, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) et l’État ont mis en place le dispositif « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE) afin d’attester des compétences des artisans et entreprises du bâtiment pour réaliser des travaux d’amélioration énergétique et de rénovation, et pour installer des équipements utilisant des énergies renouvelables.

En 2013, le dispositif RGE s’est élargi pour intégrer aussi les professionnels réalisant des prestations intellectuelles relatives à ces domaines, notamment les bureaux d’études et les économistes de la construction. Pour obtenir la mention Reconnu garant de l’environnement, les professionnels devront respecter plusieurs critères liés :

  • aux moyens humains avec, en particulier, un référent technique expérimenté et formé ;
  • aux moyens techniques comme les logiciels et tout autre matériel adaptés à son domaine d’études :
  • aux références des prestations antérieures qui seront analysées par les organismes certificateurs.

RGE Études, un gage de confiance qui évolue

Quatre années après sa signature, la charte RGE Études a été reconduite en prenant en compte les retours d’expériences au niveau des critères d’attribution de la qualification, notamment le fait :

  • d’adapter le nombre et l’ancienneté des références en fonction de la taille de l’entreprise ;
  • d’évaluer les compétences en performance énergétique des professionnels comme alternative à la formation obligatoire.

Ainsi, le dispositif RGE Études évolue en garantissant toujours plus la qualité et la montée en compétences des professionnels. D’ailleurs, lors de la signature de la nouvelle charte en mai 2016, de nouveaux signataires ont rejoint le dispositif dont :

  • Deux organismes de qualification : LNE et AFNOR qui attestent des capacités d’une entreprise à réaliser des audits énergétiques ;

La mention RGE, une condition pour obtenir des aides financières

Depuis le 1er janvier 2015, l’Ademe a mis en place le principe d’éco-conditionnalité pour obtenir certaines aides, ce qui rend obligatoire l’appel à un professionnel RGE pour les travaux. Ce principe s’élargit progressivement à toutes les aides :

  • 2016 : mention RGE pour les études obligatoires pour les aides à la décision ;
  • 2017 : mention RGE pour les aides à l’investissement comme le fonds chaleur.

 

Le saviez-vous ?

Tous les organismes certificateurs pour la qualification RGE sont partenaires de l’Ademe et de l’État : ils s’engagent au respect des exigences de ce dispositif en signant la charte de mai 2016.

 

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème