« J’éco-rénove, j’économise » est le slogan choisi par le gouvernement pour représenter son dispositif d’aide à la rénovation énergétique des logements français. En effet, le lundi 21 octobre, une campagne d’information nationale a été lancée conjointement, par le ministère de l’Égalité des territoires et du Logement et par le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie.

 

Le but de cette campagne est notamment de lutter contre la précarité énergétique, en incitant les ménages à investir dans des travaux de rénovation énergétique.

 L’enjeu de cette dernière est à la fois écologique, social et économique. Il s’agit de préserver l’environnement en diminuant les consommations d’énergie inutiles, de réduire la facture énergétique des Français, et de développer les secteur du bâtiment et de la rénovation énergétique créateurs d’emplois non « délocalisables ». C’est le message que veut diffuser le gouvernement, une majorité de la population étant concernée par ce dispositif.

« J’éco-rénove, j’économise » est né d’un partenariat entre plusieurs acteurs du logement et de l’énergie dont l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), l’Anah (Agence nationale de l’habitat) et l’Anil (Agence nationale pour l’information). Cette campagne d’information s’appuie également sur les actions déjà mises en place au niveau local par les collectivités territoriales. « J’éco-rénove, j’économise » vient compléter le plan de rénovation énergétique de l’habitat du gouvernement. Il s’agit de rénover 500 000 logements à l’horizon 2017 et de diminuer de 38% la consommation d’énergie d’ici 2020, dans le secteur le plus énergivore, le bâtiment.

 

Le dispositif va se dérouler en plusieurs étapes en commençant par un spot télévisé d’environ 30 secondes qui sera diffusé du 21 octobre au 8 novembre 2013. Une campagne nationale de radio prendra le relai du 4 au 20 novembre. Enfin, les sites internet de ministères concernés, de l’Ademe, de l’Anah ou encore de l’Anil présenteront beaucoup d’informations concernant ce dispositif, et ce jusqu’à la fin de l’année 2013.

 

 

Sur le même thème