La Conférence de Paris sur les changements climatiques est la 21ème conférence des parties (COP21) de l’ONU. Chaque année, les participants de cette conférence se réunissent pour décider des mesures à mettre en place dans le but de limiter le réchauffement climatique.

www.lenergietoutcompris.fr, site de conseil en économies d’énergie, a interrogé les Français sur cette conférence : la COP21 et plus généralement sur le réchauffement climatique. Il s’agit d’une enquête réalisée auprès de 2 832 clients de www.lenergietoutcompris.fr et www.fioulmarket.fr. Vous trouverez l’ensemble des résultats ci-dessous.

Les Français et la COP21

Les Français connaissent le sigle COP21 mais peu sa signification

68% des Français ont déjà entendu parler de la COP21 mais ils sont une majorité (55%) à ne pas savoir pour autant ce que signifie l’expression « COP21 » : ce qui montre que dans l’ensemble les Français ne savent pas ce que représente cette conférence. Les cadres et les retraités sont les deux catégories les plus informées sur le sujet avec respectivement 86% et 77% des sondés.

Les Français très concernés par les enjeux autour de la COP21

82% des Français se sentent concernés par la COP21 et plus généralement par la transition énergétique. A noter que les chiffres sont élevés pour toutes les catégories, peu importe l’âge ou la situation professionnelle, les Français ont donc conscience du lien entre climat et transition énergétique. Cela montre également l’importance de cet événement aux yeux des Français pour la mise en place de mesures mondiales autour du climat.

> À lire aussi : Campagne vs ville : pourquoi une telle différence de température ?

2/3 des Français s’impliquent dans des actions d’économies d’énergie

La COP21 permet aux Français de prendre conscience, plus concrètement, de l’importance des économies d’énergie pour lutter contre le réchauffement climatique.

Une très grande majorité des Français, 83%, incorpore des éco-gestes à ses habitudes. Ces gestes simples du quotidien permettent non seulement de faire baisser sa facture énergétique, mais également d’agir en faveur du climat en limitant sa consommation énergétique. En parallèle, ils sont nombreux à coupler les travaux de rénovation énergétique aux éco-gestes. 85% des 18-35 ans affirment également réaliser des éco-gestes. A noter, que ce sont les retraités (78%), qui sont les moins enclins à réaliser des éco-gestes même si le pourcentage reste très élevé.

A l’inverse, ce sont donc les retraités (59%) suivis des cadres (58%) qui investissent le plus dans des travaux d’économies d’énergie, un moyen plus onéreux que les éco-gestes de réaliser des économies d’énergie et d’agir pour le climat. Les ouvriers sont ceux qui en réalisent le moins (42%), ils privilégient les éco-gestes, plus économes.

Pour aller plus loin :

Sur le même thème