À quelques semaines de la COP 21, Nicolas Hulot crée l’évènement avec « Osons », une vidéo virale visant à éveiller les consciences. Totalisant plus de 1 500 000 vues une semaine après sa publication, la vidéo de 5 minutes entend attirer l’attention de tous les citoyens et dirigeants autour du sujet de la Conférence sur le climat.

Calculez vos économies d’énergie

Nicolas Hulot, conseiller spécial de François Hollande pour la planète et ambassadeur pour le climat du gouvernement, est également l’organisateur de la conférence sur le climat qui débutera le 30 novembre prochain à Paris. Normal donc qu’il s’engage pour faire connaître les ambitions de la COP 21 et mobiliser un maximum d’attention autour de la cause d’envergure internationale.

Conférence climat : Nicolas Hulot « ose » le buzz

Pour attirer l’attention sur la transition énergétique et l’avenir de la planète, Nicolas Hulot a donc lancé « Osons ! », un appel aux citoyens, dirigeants, politiciens et grandes entreprises à se mobiliser avant la conférence sur le climat.  Pour ce faire, la vidéo de 5 minutes, « Break the Internet », ne lésine pas sur les moyens. Accompagné par les humoristes les plus populaires du moment (le collectif Golden Moustache, Madmoizelle ou encore le Studio Bagel), Nicolas Hulot reprend les codes exploités par les Youtubeurs les plus célèbres pour faire connaître au grand public, et en particulier au jeune public, les enjeux climatiques de la COP 21. Et ça marche.

La vidéo, décalée à souhait sans tomber dans le ridicule, touche sa cible et totalise plus d’1 500 000 vues une semaine après sa publication. En 5 minutes, le célèbre défenseur de l’environnement raconte un brainstorming sur le thème « Comment récolter un maximum de signatures pour la pétition « Chefs d’État, osez pour le climat ! » ? »

Accord sur le climat organisé en décembre prochain, réduction des émissions de CO2 et des gaz à effet de serre, stabilisation de la hausse des températures sur Terre à +2°C d’ici la fin du XXIe siècle : toutes les thématiques de la conférence climat sont abordées avec humour mais jamais sans sérieux. Résultat : un véritable plébiscite sur les réseaux sociaux, un capital sympathie renouvelé pour Nicolas Hulot, mais surtout plus de 450 000 signatures pour la pétition « Osons ». Objectif à présent : que les chefs d’État suivent l’engouement qui s’est emparé des citoyens, lors de la conférence à Paris.

Calculez vos économies d’énergie

Pour aller plus loin :

Sur le même thème