Ségolène Royal souhaite profiter de la surface du réseau routier français pour produire de l’énergie renouvelable. La ministre de l’écologie envisage d’équiper 1 000 km de routes à l’aide de panneaux photovoltaïques, d’ici les 5 prochaines années.

Diagnostic énergétique

Utiliser le réseau routier pour produire de l’énergie renouvelable

Panneaux photovoltaïques : 1 000 km de routes françaises équipées d’ici 5 ans

C’est lors de ses vœux au Groupement des autorités responsables de transport que la ministre de l’Écologie, Ségolène Royal, a fait part de son projet : d’ici à 5 ans, elle souhaite que 1 000 km de routes françaises soient couverts de panneaux photovoltaïques pour produire de l’énergie renouvelable.

Les équipes du ministère de l’Écologie ont déjà lancé un appel d’offre et les premiers tests devraient démarrer au printemps de cette année.

Depuis la COP 21, le gouvernement a mis en place de nombreuses initiatives pour réduire l’impact du transport sur l’environnement. Ségolène Royal souhaite donc produire de « l’énergie positive » grâce au réseau routier français, responsable de 27 % des émissions de gaz à effet de serre : la mise en place de ces « routes solaires » en France permettraient de produire de l’énergie renouvelable sans utiliser d’espace supplémentaire.

Routes solaires : une expérimentation bientôt testée

La société Colas, filiale de Bouygues Telecom, a déjà mis au point un dispositif : des dalles de 7 mm d’épaisseur qui sont collées directement sur la chaussée.

Si l’idée est simple en apparence, il fallait trouver un moyen de coller à l’asphalte des cellules photovoltaïques capables de résister au poids des véhicules, sans que le bitume ne perde de son adhérence.

L’Ademe, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, explique que 4 mètres de route solaire, soit une surface de 20 m2 de panneaux photovoltaïques, permettent de satisfaire les besoins en énergie d’un foyer (en dehors du chauffage). Un tronçon de 1 km permet d’alimenter une commune de 5 000 habitants en électricité.

Pour financer ce projet, Ségolène Royal souhaiterait augmenter la taxation du gazole. L’impact sur les usagers serait faible du fait de la baisse du prix du pétrole. La ministre espère ainsi trouver 200 à 300 millions d’euros.

Le saviez-vous ?

Une route solaire a déjà été installée à Krommenie, une commune proche d’Amsterdam aux Pays-Bas. Elle produit en moyenne 70 kWh par an et par mètre carré.

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème