Qu’est-ce qu’est concrètement l’autoconsommation énergétique ? Pourquoi s’y intéresser ? Des différents types d’équipements possibles aux nouvelles actions du gouvernement visant à la déployer, L’énergie tout compris vous en dit plus sur cette pratique.

Autoconsommation énergétique

Définition générale de l’autoconsommation énergétique

L’autoconsommation énergétique est une pratique consistant à s’équiper en appareils producteurs d’énergies vertes et de consommer sa propre production. Rentable sur le long terme, cette solution séduit de plus en plus de Français.

Bien souvent, les premières solutions d’autoconsommation venant à l’esprit sont les installations photovoltaïques et éoliennes. Or, il existe d’autres moyens de produire sa propre énergie pour ensuite la consommer. Par exemple, il est possible de coupler son réseau de panneaux solaires photovoltaïques à une pompe à chaleur air/eau. Résultat : l’électricité produite par les panneaux alimente la pompe à chaleur. Cette dernière capte alors les calories issues de l’air pour chauffer l’eau des radiateurs. Cette solution offre ainsi la possibilité de se chauffer à moindre coût.

Avantages et inconvénients

L’autoconsommation répond à l’envie des Français d’être acteur vis-à-vis de l’énergie. En effet, il existe depuis quelque temps une prise de conscience générale quant à un besoin vital pour la planète de changer les modes de production énergétique. Les systèmes d’autoconsommation énergétique permettent alors de connaître l’origine de la production des énergies et de privilégier celles qui sont renouvelables. Les autres avantages sont :

  • La diminution des factures d’énergie ;
  • Le coût de revient du kWh moins cher et plus stable que celui d’EDF ;
  • La mise en application de ce système par les particuliers, les entreprises, les collectivités…

Si vous souhaitez vous lancer dans une démarche d’autoconsommation, il faut avoir conscience en amont des coûts que cela implique. Même si vous réduisez vos dépenses énergétiques une fois les équipements en état de marche, l’achat et l’installation d’une éolienne domestique ou de panneaux photovoltaïques ont un coût non négligeable. De plus, les différents systèmes de production d’énergie renouvelable ne sont performants que si la météo le permet : vous ne pouvez donc pas prévoir une quantité fixe de production énergétique par jour.

L’État pour le développement de l’autoconsommation d’énergie

En février 2017, le Sénat a adopté une nouvelle loi visant à faciliter l’autoconsommation de l’énergie produite par ses propres installations et ce, que l’on soit un particulier ou une entreprise. Le texte pose le cadre pour faciliter les conditions de raccordement des petites installations au réseau. Il prévoit également l’établissement d’une tarification d’usage des réseaux publics pour les consommateurs qui participent à des opérations d’autoconsommation (dans le cas d’une puissance d’installation < 100 kW).

Grâce aux actions du gouvernement, l’autoconsommation photovoltaïque est une pratique qui tend à être de plus en plus présente dans la vie des Français.

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème